Archive

Archive for the ‘Fabrication’ Category

AC : Les mesures indiquées par différents appareils suite

AC : Les mesures indiquées par différents appareils

AC : Un abonné témoigne : ALTERNATIVE à l’EAU DISTILLEE

AC : Question d’un abonné au sujet du bouchon à vin suite

AC : Nombre d’ions d’argent présent dans une solution d’argent ionique/colloïdal à 5 ppm

Pour connaître de façon approximative le nombre d’atomes d’argent et d’ions d’argent dans une solution d’argent ionique/colloïdal à 5 ppm, il suffit de faire un calcul simple que les chimistes ont l’habitude de faire.

En partant de l’hypothèse que dans une solution ionique/colloïdale d’argent, nous avons des ions Ag+ et des atomes d’argent et que les ions d’argent sont majoritairement la cause de la conductivité exprimée en ppm.

Alors dans une solution à 5ppm, nous avons 5 mg/litre d’ions Ag+. Par définition, une mole d’une espèce chimique (ions, molécules, atomes etc.) contient 6,02 * 10 puissance 23 espèces. C’est comme si, je vous demandais, dans une douzaine d’œufs, ou une douzaine d’objets, il y en avait combien. Vous me répondriez 12. Peu importe si on parle d’œufs ou de quelque chose d’autres, une douzaine c’est 12, eh bien une mole c’est 6,02 * 10 puissance 23.

La masse molaire de l’atome d’argent est 108 (107,9**) grammes par mole, c’est-à-dire 602 000 000000000 000000000 (602 mille milliards de milliards) atomes d’argent pèsent 108 g. Le nombre de moles d’ions Ag+ contenus dans une solution à 5ppm (5 mg/litre ou encore 5* 10-3g/litre) est donc égal à :

nombre de moles (de Ag+) par litre = 5 * 10-3 (g/litre) divisé par 108 (g/mol*) = 4,63*10-5 mol/litre

Ce qui revient à exprimer la concentration en terme de moles par litre au lieu de ppm, 5 ppm = 4,63 10-5 mol/litre. C’est-à-dire encore 278726*1014 (27.872600000 000000000 ou 28 milliards de milliards) d’ions Ag+ par litre de solution à 5 ppm. Et cela sans compter les particules d’argent.

Le calcul ci-dessus est à titre d’information, il se peut que le lecteur averti trouve le raisonnement erroné (quoique), l’objectif est de sensibiliser ce dernier au nombre potentiel d’ions d’argent présent dans une solution à 5ppm.

* l’unité de la mole s’écrit mol.

**L’extrait du tableau périodique des éléments.

Masse molaire de l'atome d'argent

Masse molaire de l'atome d'argent


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Question d’un abonné au sujet du bouchon à vin

5 décembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions sur la fabrication d’argent ionique/colloïdal

5 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Vente de distillateur domestique chez http://www.pulsar.li/fr

Mon autre partenaire http://www.pulsar.li/fr vient de m’informer que depuis une semaine, il vend des distillateurs domestiques. Je me suis également décidé de me procurer un distillateur, et j’ai eu la chance de m’en procurer un sur leboncoin*, tout neuf à un prix très intéressant.

Cela commence à faire un budget que d’aller se procurer de l’eau distillée en pharmacie, d’autant plus que les prix ont grimpé, comme d’ailleurs beaucoup d’autres produits. Ce distillateur m’a été vendu par un professionnel de santé. J’ai distillé de l’eau hier pour un volume de 4 litres et je suis très satisfait. Le résultat obtenu, mesuré avec l’appareil HANNA donne la même conductivité que celle achetée en pharmacie. Comme toujours, cette eau distillée passée dans le déioniseur donne un résultat plus qu’espéré pour nous les particuliers, quant à la pureté de l’eau, c’est-à-dire du 0,1 μs/cmau final.

Je pense finalement qu’acheter un distillateur est un investissement utile. Je ne connais pas celui vendu chez le partenaire dans les détails, sauf qu’il possède la même capacité (4 litres) et prend le même temps (5 heures) à distiller que le mien. Pour le mien, Une puissance de 580 W est nécessaire et lors de son fonctionnement, on entend un léger bruit de ventilation qui n’est pas gênant.

S’il y a bien un point sur lequel il ne faut pas lésiner, c’est bien la qualité de l’eau. Les électrodes en argent durent un certain temps, j’utilise les miennes depuis bientôt un an et demi. Le générateur, une fois que l’on s’est fabriqué ou acheté, on ne le change pas tous les quatre matins. Par contre, l’eau distillée, c’est une denrée rare dont on en a besoin systématiquement. Ne surtout pas prendre de raccourcis avec l’eau déminéralisée qui se trouve sans problème dans les supermarchés!

*Des arnaqueurs rôdent sur ce site, je me suis déjà fait piégé une fois, mais il y a également beaucoup de gens honnêtes.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Le témoignage d’un ancien professionnel de santé sur la pureté de l’eau suite & fin

19 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Le témoignage d’un ancien professionnel de santé sur la pureté de l’eau

16 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Eclaircissement demandé par un abonné sur la formation de particules dans la méthode LVDC

21 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Un abonné témoigne de son protocole de fabrication d’argent ionique/colloïdal

15 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Observations d’un abonné sur la conservation de l’argent ionique/colloïdal

25 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Question d’un abonné sur comment obtenir des particules extrêmement fines

25 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Composant électronique 555 pour la production de l’argent ionique/colloïdal

Dans le même courrier de Pierre, dans lequel il me posait la question sur le facteur de conversion des ions Ag+ (voir l’article précédent sur l’argent colloïdal), ce dernier répond à un des abonnés qui avait des questions sur le courant débité lors de l’électrolyse des électrodes d’argent. Je vous laisse apprécier la réponse que Pierre apporte.

Bonjour,

Étant plus électronicien de formation que mécaniste, je me suis fait le générateur avec un basique 555, circuit intégré connu s’il en est un, monté en vibrateur.
J’obtiens ainsi facilement un signal carré aux deux états paramétrables et possiblement égaux qui commande un relais inverseur. Pour tenter de limiter la production d’oxyde d’argent, j’inverse le courant toutes les douze ou treize secondes, temporisation également variable sur le 555, car j’ai remarqué que plus longtemps cela n’allait pas.

Pour répondre aussi en partie à un de vos abonnés, j’ai mis dès le départ un ampèremètre dans le circuit des électrodes, et le courant commence presque toujours aux environs d’un milliampère, presque 200 V de tension continue, et si je fais un litre de solution, j’atteins lorsque le conductimètre m’indique 20.00, sa pleine échelle, environ dix milliampères. Récemment, j’ai trouvé un bidon de huit litres, et là, je n’ai pas dépassé les huit mA en plein courant, mais les électrodes sont un peu plus éloignées.

Au plaisir

Pierre,

Bonjour Pierre et merci de partager votre expérience avec les autres, je préfère laisser votre réponse avec un accès public, car c’est bien la première fois que j’expose un autre composant électronique le fameux 555, dont l’assemblage demande comme vous le précisez ci-dessus, l’art d’être électronicien. De plus, ce que je remarque, c’est que votre tension de départ est quasiment du 200 V. Ce qui est bien plus supérieur à la littérature pour les méthodes LVDC, en somme, vous êtes comme on dit, dans les méthodes MVDC (M pour Medium, tension moyennement grande et courant continu).

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes :

AC : Question d’un abonné sur le facteur de conversion des ions Ag+ …

Je viens de recevoir une question sur le facteur de conversion des ions Ag+ dans la mesure de la concentration ionique par les appareils de mesure de type TDS. J’avais écrit deux articles l’année dernière dont le dernier de la série datait de 16avril 2010, or un abonné m’a écrit récemment au sujet de cet article, ci-dessous son courrier.

Bonjour,

Je lis dans votre article du 16 avril 2010, La mesure de la concentration en ppm de l’argent colloïdal donnée par les appareils de mesure TDS suite, que :

Les ions argent (ppm) = conductivité (uS/cm) x facteur de conversion

Le facteur de conversion (pour les ions d’argent) a été observé entre 1,05 à 1,15 avec une valeur moyenne de 1,1. J’ai lu, peut-être pas suffisamment profondément, les deux sources que vous mentionnez en fin d’article, mais n’y trouve rien relatif à cette valeur de 1.1. Or ce qui m’a conduit à l’achat du conductimètre HI 983304 était justement cette valeur de correction de 0.5* la lecture pour avoir la concentration d’argent. J’aimerais donc que vous me précisiez comment on arrive à ces 1.1, ou pourquoi cette valeur spécifique à l’argent est si différente du 0.5 par défaut.

Au plaisir

Pierre

Bonjour Pierre,

J’ai mis un peu de temps pour répondre, mais j’ai enfin trouvé l’article qui se trouve ici même précisément www.silver-colloids.com/Papers/CSProperties.PDF, dans le chapitre Conductivity vs. silver ion concentration. Ce qu’il faut également savoir, c’est que ce site est le site de recherche du site commercial http://www.purestcolloids.com/ ou du moins un site affilié, cela ne veut pas dire qu’ils ont tort ou raison, mais c’est juste que dans leur discours, ils prônent plus les colloïdes que les ions d’argent.

Toujours est-il que parcourir leur site est un très bon début pour bien comprendre la différence entre l’argent ionique et colloïdal et les différentes techniques mises en place pour faire des mesures. Pour revenir à votre interrogation de « pourquoi pas retenir le facteur de 0,5 » communément utilisé, tout simplement parce que je crois que le facteur de 0,5 concerne davantage les ions dissouts par le NACL (le sel), les appareils de mesure de type TDS, comme son nom indique mesure les solides dissous, donc dans le cas du NACL, le Na+ ou de l’argent le Ag+ (AgCl), or visiblement chaque ion de solide a sa propre « conductivité » et donc son propre facteur de conversion, d’autant plus que dans un liquide comme l’eau, il peut y avoir différents types de solides dissous, ce qui n’est pas le cas normalement avec la fabrication de l’argent ionique, pourvu que nous soyons partis avec une eau ultrapure et qu’au cours de l’électrolyse, d’autres métaux n’interviennent pas.

C’est ainsi que j’ai traduit l’article des ces docteurs et compris, il se peut que j’ai loupé  encore quelque chose !

Merci de m’écrire et de me vérifier mes sources, cela me montre qu’une petite partie des lecteurs s’intéressent à ce que j’écris et cela m’encourage dans ma poursuite.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

AC : Nouvelle version du livret « Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? »

Je viens de publier une nouvelle version du livret « comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? ». Dans cette version, j’inclus le générateur que j’utilise depuis janvier, plusieurs abonnés dont un récemment m’ont sollicité sur la méthode de fabrication et notamment tous les petits réglages, je les ai répondu sur le site avec des schémas détaillés de branchement. Je me suis enfin décidé de mettre quelques photos du générateur dans l’annexe du livret.

J’ai également apporté quelques autres modifications et ajouts, si vous vous êtes procurés le livret et vous n’avez pas reçu par courrier électronique la nouvelle version, n’hésitez pas à me le demander. Normalement, vous l’avez tous reçu !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique (fin)

7 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique (suite)

6 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique.

6 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Dans quel cas les mesures prises par la microscopie électronique en transmission peuvent s’avérer fausses?

3 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : La méthode HVAC produit des particules 1000 fois plus petites que la méthode LVDC

25 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Question d’un abonné sur l’électrolyse

J’ai reçu une question d’une personne nouvellement abonnée le week-end dernier au sujet de l’électrolyse pour fabriquer de l’argent ionique/colloïdal, ci-dessous le courrier.

Je cite,

Bonjour,

Je suis tout nouveau abonné et j’ai déjà une question à vous poser ? Je possède un appareil pour faire des bains d’électrolyse et je me demandais s’il serait possible de faire de l’argent électro-colloïdal avec, sachant qu’il fait jusqu’a 10V et 50A, si vous le souhaitez je peux vous envoyer des photos.

Cordialement,

Florence et Mariano

Fin de citation

Bonjour,

Concernant la technique de bains d’électrolyse, j’en ai lu notamment dans le livre de Georges Faure, dont je cite quelques extraits sur les thérapies par les métaux sur le site, mais je serai très mauvais pour donner des conseils, sachant que je n’ai pas pratiqué cette technique encore, peut-être un jour !

Pour ce qui est d’utiliser l’appareil pour faire de l’électrolyse, il faut de toutes les façons avoir les électrodes pures en argent et de l’eau distillée, voir bi-distillée, mis à part ces éléments que je viens de citer et au vu des spécifications que vous m’apportez dans le courrier, un ampérage de 50 A est excessivement énorme et un voltage de 10 volts trop faible. Donc, je crains que votre appareil ne soit pas adapté.

Si vous souhaitez me transmettre des photos ou davantage de spécifications concernant votre appareil, n’hésitez pas, sachez quand même que je ne vous donne que mon avis et ce dernier peut s’avérer inapproprié.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : De nouveau, pourquoi il vaut mieux se contenter d’une concentration de 5 ppm avec la méthode LVDC ?

17 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Témoignage sur un cas de bronchite

Je suis en discussion par courrier électronique avec un abonné qui m’a posé une question au sujet de la couleur de l’argent ionique/colloïdal. Je lui ai répondu dans l’article précédent, ci-dessous je rapporte sa réponse.

Bonjour,

Je date et je conserve toujours 100 ml de mes préparations, idem pour la 30 ppm. D’ici quelques temps je vous dirai ce qu’il en est de la couleur pour chaque concentration. J’ai comme agitateur un agitateur d’apéritif en forme de raquette mu par un moteur qui tourne très vite à tel point que cela crée un vortex.

De plus j’ai un inverseur électronique de polarité pulse-pose toutes les 60 secondes. Il m’a fallu 16 heures pour faire 30 ppm en limitant l’intensité à 18 mA, maxi avec une eau PPI (eau pour préparation injectable) à 45 degrés et ma chambre à 23 degrés. Pour le TDS, il sert de base de travail et de comparaison. De plus, l’electrolyse se fait en vase clos à l’abri de l’air extérieur, sinon, j’ai remarqué qu’ il y a plus risque que cela tourne au jaune.

Au fait, je viens de soigner ma bronchite en 2 jours avec nébulisation (acheté à hong kong 35€) 3 fois par jour avec prise de piment de cayenne avant chaque séance.

Bien cordialement,

Ali,

Bonjour Ali, merci pour votre témoignage que je rends public afin que l’ensemble des lecteurs en bénéficie. Pour ce qui est de vos expériences, je vous suggère de faire de même avec de l’eau sans électrolyse et de la laisser pendant 13 heures comme si vous fabriquiez de l’argent ionique/colloïdal et puis, prélevez la mesure à l’aide de votre appareil TDS !

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Question sur la couleur de la solution ionique/colloïdale de l’argent

6 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Question d’un lecteur sur le procédé de « Marcel Violet »

18 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes :

Protégé : AC : Réponse sur Sovereign silver de la société Natural Immunogenics

24 mars 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Question d’un lecteur du blog sur l’appareil Silvergen

Je viens de recevoir un message d’un lecteur du blog, me demandant si je connais le sérieux du site qui vend les appareils Silvergen pour fabriquer de l’argent colloïdal. Ci-dessous le courrier,

Bonjour, je souhaite acheter un appareil Silvergen CE07 aux USA, est ce que c’est un site sérieux et sans risque, merci de votre réponse.

ESPAZE,

Bonjour, comme j’ai évoqué sur le site à plusieurs endroits et notamment dans cet article Demande d’informations sur la fabrication d’argent ionique (colloïdal), je ne connais pas l’appareil personnellement et je n’ai rien acheté sur ce site. Cependant, (voir l’article mentionné et faire une recherche sur le site avec le terme Silvergen) il y a quelques témoignages attestant de leur satisfaction.

J’espère avoir répondu à vos interrogations

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes : ,

Protégé : EM : Où acheter des fils de métaux cylindriques ?

8 février 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Est-ce que je vends de l’argent colloïdal ?

Je viens de recevoir un courrier d’une lectrice me demandant si je vends de l’argent colloïdal. Ci-dessous son courrier.

Je cite

Bonjour Monsieur,

Ayant très récemment pris connaissance de vos intéressants sites sur internet, j’aimerais savoir s’il vous serait possible de me procurer de l’argent colloïdal;

J’en recherche du fiable pour me soigner ainsi que mon époux, nos proches et nos animaux, ce qui suppose une quantité non négligeable ; et nous envisagerions d’en fabriquer plus tard à des fins personnelles, en commençant par bien prendre connaissance de vos conseils; par contre, ayant découvert cette nouvelle possibilité thérapeutique depuis peu, nous serions vivement désireux pour le moment de l’essayer simplement par votre intermédiaire; s’il vous est impossible de nous vendre de l’argent colloïdal, connaitriez-vous d’autres personnes qui seraient d’accord pour nous en vendre ou échanger, (nous habitons près de Quimper) ou auriez-vous éventuellement une adresse fiable à nous conseiller s’il vous plait.

En vous remerciant par avance de votre réponse,

Très cordialement

Mme Claire

Fin de citation

Chère Madame,

Ô combien !!! J’aurai le plaisir de vous procurer de l’argent colloïdal comme je fais pour mes proches. Mais, hélas je ne puis le faire (pour plus de détails sur les raisons voir ci-dessous). Par contre, le seul partenaire que j’ai à ce jour qui en fabrique est un de mes lecteurs du début du site, je n’ai jamais testé son argent colloïdal, donc, je ne saurai vous dire davantage, cependant, il en vend et j’ai reçu quelques témoignages des personnes qui ont acheté de l’argent colloïdal chez lui.

Je ne connais pas non plus de vendeurs vers chez vous à Quimper ou en Bretagne, il se peut que votre pharmacien (s’il est ouvert d’esprit et n’a pas reçu un lavage de cerveau par les laboratoires pharmaceutiques) vous en procure, j’ai trouvé un pharmacien de ce genre dans le Berry, mais je sentais qu’il était plus porté vers les sous que l’intérêt du produit.

Dans le temps (avant la seconde guerre mondiale) les pharmaciens préparaient cette solution comme plein d’autres, mais aujourd’hui, ce sont plus des vendeurs de produits de laboratoires, je ne les dénigre pas pour autant, il faut bien qu’ils gagnent leur vie et puis il y a aussi une législation qui est suffisamment lourde à laquelle, ils sont obligés de s’y plier.

C’est d’ailleurs, une des raisons pourquoi, j’ai décidé d’apprendre à en fabriquer, cependant, mon médecin de travail m’a mis en garde car la fabrication artisanale nécessite une rigueur que tout un chacun n’a pas, ce qui me parait tout à fait concevable, nous ne sommes pas faits tous pareils et avec raison.

Donc, je suis navré de vous répondre par le négatif, j’espère cependant que par ces quelques lignes, je vous ai plus éclairés que le contraire.

Cordialement,

Mais voyez vous, il suffit de jeter un coup d’œil sur le code civil pour prendre conscience à quel point notre vie est régie pas un ensemble de lois. Faites ci! Ne faites pas ça !

Je comprends l’utilité des lois du moins tant qu’elles protègent les citoyens contre certains abus mais comme dit Frédéric Bastiat :

« La loi pervertie ! La loi et à sa suite toutes les forces collectives de la nation. la Loi, dis-je, non seulement détournée de son but, mais appliquée à poursuivre un but directement contraire ! La Loi devenue l’instrument de toutes les cupidités, au lieu d’en être le frein ! La Loi accomplissant elle-même l’iniquité qu’elle avait pour mission de punir ! Certes, c’est là un fait grave, s’il existe, et sur lequel il doit m’être permis d’appeler l’attention de mes concitoyens. »

Prenez comme exemple la Sécurité sociale, un des fleurons de la pensée humaine (expression de générosité et de solidarité comme indiquée sur les frontons des écoles) devenue de nos jours une pompe à fric, tout en nous avilissant, nous les citoyens, en nous rendant ignorants et irresponsables.

Comment ? Tout simplement en disant. votre santé, on s’en occupe, « filez nous le fric sous forme de taxe et les experts s’en occupent ». J’espère que cet exemple suffira pour étayer la citation du dessus.

C’est exactement comme nous les parents qui vont donner l’impression aux gamins d’être libres mais en réalité à l’aide d’une manipulation subtile, on les affranchit nullement et ils restent dépendants de nous toute leur vie, ainsi devenant des Tanguy.

C’est ainsi que certains concitoyens agissent à l’égard d’autres se hissant à la tête de la pyramide sociale, se croyant plus aptes à régir la vie des autres.

Pourquoi, je parle de tout ceci, simplement parce qu’en vous procurant de l’argent colloïdal et même gratuitement, je deviens responsable et il y a toute une batterie de lois faites par mes propres concitoyens à mon insu pour m’interdire une solidarité sans arrière pensée. Vous comprenez, on a réussi à semer la peur et le doute dans mon cœur et par conséquent, l’on a réussi à me couper les ailes.

Désormais, pour aider, il me faut créer une association, déclarer ci, déclarer ça, faire cette démarche et puis celle ci, obtenir cette autorisation prendre telle assurance, etc.

Ce que je vis en tant que particulier, vivent des centaines et des dizaines d’artisans en France et de par le monde, et ainsi la vie économique perd de sa vitalité car de plus en plus de bonnes volontés se retrouvent à la porte du pôle emploi à mendier pour un malheureux montant et ainsi vivoter aux dépends de la société, pour finir d’être taxés d’incapables et d’irresponsables ou je ne sais quoi d’autres.

Oh ! Certainement, beaucoup en profitent, mais la majorité souffre car elle perd sa dignité d’apporter sa volonté, son envie, sa vitalité à une société qui est de plus en plus régie par des lois qui nous donnent l’illusion d’un soutien (comme pour les parents, RMI, RSA, allocations, etc.) mais en réalité, elles ne font que nous rendre dépendants et irresponsables et cela à notre insu.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes :

Protégé : AC : Eau déminéralisée pour la fabrication d’argent colloïdal

21 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Générateur fabriqué par un abonné

20 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Retour d’expériences d’un abonné avec le composant électronique

11 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions diverses posées par un abonné sur la fabrication d’argent ionique/colloïdal

4 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Schéma de branchement du module VM136 demandé par un abonné (deuxième partie et fin)

4 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes : ,

Protégé : AC : Schéma de branchement du module VM136 demandé par un abonné (première partie)

4 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Déionisation versus Distillation, expériences d’un abonné

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné qui souhaite publier sur le site ses récentes découvertes sur les avantages de la « déionisation » sur la distillation. En effet, il y a quelque temps, j’avais écrit un article ci-contre : Quels sont les avantages et les inconvénients de la distillation? qui relate l’intérêt de la distillation et ses inconvénients. J’avais également laissé mes observations et expériences (dans d’autres articles) au sujet de la pureté de l’eau obtenue à l’aide des cartouches achetées à la société PII pour « déioniser » l’eau. Cet abonné vient de confirmer mes expériences avec un autre type de déioniseur. Ci-dessous le courrier de Jean-Claude.

Je cite :

Bonjour,

Dans un précédent message je vous faisais part que j’utilisais de l’eau distillée fabriquée par un distillateur domestique de chez PurePro et que j’obtenais les mesures ci-après.

  • Avant distillation =>TDS : 333 µS mesures effectuées avec le HI 98311 étalonné.

Ensuite après : mesures effectuées avec le HI 98308 étalonné

  • 1ère distillation =>TDS : 3,5 µS
  • 2ème distillation =>TDS : 2,3 µS
  • 3ème distillation =>TDS : 1,1 µS
  • 4ème distillation =>TDS : 0,7 µS

Je trouvais trop long de faire 4 distillations et le résultat obtenu n’était pas satisfaisant (0,7 µS) pour fabriquer de l’argent Colloïdal. J’ai cherché des cartouches de déionisation en France, plusieurs sites en proposent, j’ai finalement acheté chez : http://www.watertech.fr une cartouche de déionisation le tout pour 31.80 € port compris.

Cette cartouche permet de filtrer 2000 litres d’eau distillée. Elle est d’ailleurs rechargeable, il suffit d’acheter de la résine « déionisante » mélangée (cationique et anionique) vendu par seau de 2 Kg chez le même fournisseur. Cette cartouche est prévue normalement d’être utilisée sous pression à la sortie d’un osmoseur.

Mais je l’utilise en faisant passer l’eau distillée par simple gravité, pour cela il faut dévisser le gros capuchon transparent du haut (coté où se trouve une mousse), une fois le capuchon retiré, retirer également avec précaution la mousse ronde.

Vous n’avez plus qu’à verser l’eau distillée directement sur la résine en faisant attention que ça ne déborde pas. Puis bien remettre tout en place.

Et ho !!! Miracle, quand je mesure le TDS de l’eau ainsi déionisée avec le HI 98308 (0.1 à 99.9 µS) étalonné, mon appareil oscille entre 0.0 et 0.1 µS et se stabilise enfin sur 0.0 µS. Juste une remarque, j’ai du nettoyer les résines pour la 1ère fois en faisant passer un litre d’eau distillée, après tout est bon.

Je vais donc dorénavant me contenter d’une seule distillation puis passage dans la cartouche de déionisation avant d’utiliser immédiatement pour fabriquer de l’argent colloïdal. Si ces informations peuvent être utiles à des lecteurs de votre blog sur l’argent colloïdal, hé bien tant mieux.

Au plaisir.

Jean-Claude

Fin de citation

Merci Jean-Claude pour ces informations, surtout pour la société en France qui peut représenter un choix autre que celle qui se trouve aux états-unis (PII) où j’ai acheté mes deux cartouches pour « déioniser » mon eau distillée. J’obtiens également des valeurs similaires comme vous après passage de mon eau distillée dans les déioniseurs de la société PII. Ces valeurs représentent des valeurs identiques à une eau bi-distillée obtenue avec des appareils industriels.

Depuis que j’ai acheté les miens chez PII, je n’ai pas fait de recherches complémentaires, n’ayant pas eu le besoin, mais vos recherches apportent une alternative et je vous en remercie.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Question d’un abonné sur le composant inverseur de polarité

31 décembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : La méthode électrique utilisée au début du XXème siècle

9 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :