Archive

Archive for the ‘Argent Colloïdal’ Category

AC : Le contenu du livret

Suite à la demande d’une abonnée pour connaître le contenu du livret, j’ai décidé de publier le sommaire de celui-ci au format pdf, afin que vous’ lecteurs et lectrices puissiez en connaître le contenu avant de l’acheter. Le contenu du livret reflète celui du blog, cependant, dans le livret,  j’ai mis des photos qui ne sont pas sur le site et quelques explications. Vous pouvez connaître le contenu en parcourant le Sommaire du livret Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal ? avant de vous procurer le livret.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Un abonné témoigne de son protocole de fabrication d’argent ionique/colloïdal

15 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Les colloïdes d’argent, peuvent-ils passer à travers les poumons ?

J’ai reçu un courrier pendant mes vacances d’un lecteur du blog qui me demandent si je peux confirmer le passage des colloïdes d’argent à travers les poumons, voir son courrier ci-dessous, visiblement, ce lecteur m’a écrit suite à la lecture de l’article ci-contre : Les ions Ag+ dans le corps humain suite à une prise d’argent ionique ou colloïdal.

Je cite,

Bonjour et merci pour votre article qui va dans le sens de ce que je savais et qui apporte la réponse à la question que je me posais ! Grâce à vous je sais (il faut que je le confirme par d’autre recherche d’infos qui confirme ce que vous expliquez) que le chlorure d’argent peut s’éliminer de l’organisme humain (et peut-être animal).

Je savais aussi qu’il est préférable d’absorber de l’argent via les poumons car les poumons sont la zone la moins « salée » et qui contient le moins de chlore dans l’organisme. Je me posais la question : Les colloïdes d’argent peuvent-ils passer à travers les poumons ? J’ai besoin d’en être sûr en comparant les infos car dans un manuel anglais que j’ai presque fini de traduire intégralement, il est conseillé de choisir l’argent plus ionique que colloïdal.

Si vous pouvez me re-confirmer que les colloïdes (ou particules) peuvent passer à travers les poumons c’est beaucoup plus avantageux car les colloïdes ne peuvent réagir avec le chlorure pour former du chlorure d’argent. Cependant, je peux vous confirmer que d’après un manuel américain que j’ai presque fini de traduire, il est dit que les ions argents ont un gros avantage par rapport aux particules ou colloïdes :

En effet les ions argent sont des « atomes » ayant perdus un ou plusieurs électrons dans leurs valence. On les appelle ces « atomes » des cations (ag+, ag2+ ou ag3+). Un cation est instable et pour retrouver sa stabilité, le cation va « voler » un ou plusieurs électrons qui constitue le pathogène (ou son processus enzymatique) pour retrouver sa stabilité. De ce fait le pathogène est soit détruit soit rendu inoffensif.

Je tiens mes sources du manuel de la société américaine « SilverLungs LLC (<<== LLC=SA).  Attention : produire son argent demande d’avoir de la rigueur et les bons gestes. Une eau distillée doit impérativement avoir une conductivité électrique égale ou inférieur à 2 µS (= 2 micro Siemen).

Les mains doivent être rincées à l’eau distillée, de même que tout le matériel. Il est impératif de ne jamais filtrer l’eau distillée car le charbon actif contamine l’eau : je vous le confirme car je l’ai vérifié par des mesures avec mon testeur d’eau de la marque Hanna Instrument.

Fin de citation

Je vous remercie pour votre courrier. J’ai pris le temps de me rendre sur leur site (que j’avais déjà repéré) et de lire de même que regarder la vidéo. Avant de répondre à votre question, et si je peux me permettre, j’ai rencontré quelques aberrations, un tel appareil présenté sur leur site ne peux que produire de l’argent ionique majoritairement, c’est le même appareil que la plupart d’entre nous avons. Avec ces appareils, vous ne pouvez produire de l’argent colloïdal à 95% comme c’est le cas avec des appareils qui fonctionnent avec des tensions au-delà de 7500 volts et avec un courant alternatif.

Donc, déjà si vous vous basez sur ce que raconte ce site, il me semble que vous vous leurrez, quoique que, il est possible que je me leurre aussi, vous me direz ! Ce site est avant tout commercial et on ne peut pas se baser sur ce qu’un commercial nous raconte (je parle par expérience), un commercial, par défaut est là pour vendre. Si vous me présentez un article écrit par un universitaire, alors là, je vais commencer à le considérer, mais il faudra quand-même le confronter avec d’autres articles, car même les universitaires peuvent se tromper, je parle aussi par expérience, mais je donnerai plus de crédits à ce dernier qu’au site commercial.

Pour ce qui est leur troisième type d’argent qui est le dioxyde d’argent dont ils parlent sur leur site, je n’en sais rien, je n’ai pas encore lu d’études sérieuses la-dessus, donc, je reste également sur la réserve. Enfin, pour revenir à votre question, de ce que j’ai compris (et il est possible que je me trompe) les colloïdes d’argent (de l’ordre de 5%) produits avec la méthode LVDC (dont leur appareil fait l’éloge) ne peuvent pas être nanométriques, conditions pour que ces derniers pénètrent dans les alvéoles pulmonaires (du moins c’est ce que j’ai compris et il se peut que je m’égare). Seules les méthodes HVAC avec arc plasma peuvent produire des colloïdes en dessous de taille microscopique. D’où je tiens ces informations, du livre de Frank Goldman mais surtout d’un autre ouvrage américain qui me semble beaucoup plus sérieux et scientifique que le site que vous mentionnez.

L’article dont vous faites référence ci-dessus fait partie d’une série d’articles, dans lesquels, je montre les différentes positions ionique/colloïdes et argent protéinés que différentes sociétés cherchent à promouvoir en se basant sur différentes études universitaires, or, dans ce domaine des nanoparitucles, même les universitaires ne sont pas d’accord, alors, nous les communs des mortels ne devons pas prendre comme argent comptant ce que l’un ou l’autre disent, tout ceci reste à découvrir !

Je vais prochainement écrire des articles pour les abonnés pour bien expliquer le pourquoi du comment de cette différence. Les méthodes HVAC sont dangereuses et ne devront pas être utilisées par un amateur. Pour le reste, à savoir si je peux confirmer que les colloïdes pénètrent dans les poumons, je vous répondrai, je n’en sais rien, je n’ai pas assez lu pour tirer de telles conclusions, mieux vaut se tourner vers un chirurgien des poumons ou un spécialiste.

Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Questions

AC : Un nouvel abonné pendant mes vacances

De retour de vacances et d’absences pendant dix jours, j’ai trouvé ce courrier très touchant de la part d’une personne qui s’est abonnée récemment et a également acheté mon livret. Ci-dessous, son courrier.

Je cite,

Bonjour Monsieur,

Je fais un virement par carte bancaire ce jour même. Sachez que je suis votre blog depuis quelque temps et j’ai constitué un dossier en imprimant toutes les pages qui m’intéressent. On sent que ce sujet vous tient à cœur et que vous cherchez à l’approfondir dans toutes les directions. Soyez-en félicité – Continuez car votre blog est un oasis de sincérité au milieu de tant de sites douteux sur ce sujet de l’argent colloïdal.

Sincères salutations.

Fin de citation

Cher Monsieur, je vous remercie pour votre soutien financièrement et vos encouragements, en effet, le sujet comme la politique monétaire** (voir mon site http://www.argentexnihilo.org) sont deux sujets de prédilections auxquelles je consacre pas mal de temps. Lorsqu’un sujet m’intéresse, je cherche à l’approfondir à un point où je deviens quasiment un expert et tant que je ne peux l’expliquer clairement et ne peux répondre en détail aux questions, je préfère rester sur la réserve ou me taire. Toujours est-il que dans le domaine de la politique monétaire et les rouages de celle-ci, cela fait depuis février 2008 que je m’y suis attelé au moyen de plusieurs dizaines de livres et en ce qui concerne l’argent ionique/colloïdal, depuis septembre 2009, je m’efforce de compléter mes connaissances. Je suis loin d’être arrivé au bout, mais je commence à avoir une bonne idée dans les divers domaines, loin de là de m’approprier l’étiquette d’expert, mais sans exagération, je pense pouvoir deviser avec d’autres et au cas où, je n’ai pas de réponses, je préfère le dire franchement, après tout, un homme ne peut pas tout connaître.

Autre point qui me semble important est cette notion de sincérité, je considère que la sincérité n’est pas égale à la vérité, c’est comme nos députés, hommes politiques, ministres et toutes autres personnes économiques, on peut affirmer sincèrement une chose et être hélas dans l’erreur. Nous avons perdu pour la majorité, le principe de remettre en doute ce qu’une personne nous dit sincèrement et cela surtout dans nos institutions, nos élus, les députés, les ministres et autres commissaires européens nous disent qu’ils savent sincèrement ce qui est bien et nous leur accordons trop de crédits. Je pense qu’il est temps que nous en tant que citoyens, prenions notre destin en main et que l’on demande des comptes, car depuis longtemps, trop de personnes sincères nous roulent dans la farine, ces personnes sont ignorantes pour la plupart et ne cherchent qu’un intérêt à court terme et très souvent le leur, du moins c’est ce que l’on voit sur le long terme.

Ce blog, je ne l’ai pas démarré pour gagner à coup de publicités et de « bidonneries » des sous en quelques mois et surtout raconter des choses pour attirer du trafic, ce blog est un lieu pour les personnes qui ne regardent pas la télé à longueur de journée et qui souhaitent voir du sensationnel, pour ce qui est du sensationnel , ce n’est vraiment pas l’endroit. Ce blog va s’inscrire sur la durée, deux ans, c’est peu, je cible au moins une dizaine d’années, voire plus, je souhaite qu’il reflète un peu comme Ron Paul* (si vous ne connaissez pas cet homme, il est temps de le découvrir) une idéologie, une philosophie, une éducation qui s’inscrit sur la durée, sur du long terme, en somme, il devra être du « Made in longue durée », contrairement aux produits à bas prix et de mauvaises qualités qui veulent du rendement et vite.

Merci encore pour vos encouragements monsieur,

*C’est le De Gaulle version USA, depuis 30 ans, il dit la même chose et maintenant dans la tourmente de la crise que traverse le pays, les américains commencent à l’écouter. En France, un tel homme n’existe pas dans le paysage politique et économique, un homme qui n’a pas tourné sa veste. L’histoire montre que de tels hommes ou femmes se font extrêmement rare sur une période de cent ans, un ou deux maximum dans un siècle, espérons que dans ce siècle dans lequel vont vivre nos enfants surgisse un tel homme en France, aujourd’hui, je n’en vois pas encore dans le paysage politico-économique en France.

PS :

Le jour où les peuples comprennent comment on les dépouille (à l’aide d’une politique monétaire trompeuse), tel un voleur qui pénètre chez eux et les vole, ou un faussaire, ce jour là sera un grand jour historique. Le plus grand vol organisé de tous les temps a lieu sous nos yeux en ce moment même !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal

AC : Entretien avec le fondateur du site www.pulsar.li/fr

Je vous propose dans cet article un entretien avec le fondateur du site www.pulsar.li/fr, qui est également un des partenaires, j’ai également rapporté un entretien avec l’autre partenaire il y a de cela quelques temps.

Bonjour Lucien,

Quel âge avez-vous ?

Je suis né en 1964, j’ai donc 47 ans.

Depuis combien de temps prenez vous de l’argent colloïdal ?

Depuis 1999, et aussi ma femme et mes deux enfants et nos chiens, mais également ma mère et des autres parents.

Est-ce de l’argent ionique (obtenu par la méthode LVDC) ou de l’argent colloïdal (obtenu par la méthode HVAC) ?

Jusqu’à 2010, alors pendant 11 ans exclusivement de l’argent ionique fait par moi-même avec la méthode LVDC, avec des appareils, que j’ai fabriqués moi-même. J’ai commencé à vendre depuis 2001. En 2010 j’ai commencé à produire de l’argent colloïdal avec la méthode HVAC et maintenant j’utilise cet argent colloïdal. Les deux méthodes produisent de l’argent ionique/colloïdal efficace, si on se tient aux règles, pour avoir une bonne solution.

Durant cette période, avez vous eu des effets secondaires fâcheux?

Non, jamais, ni quelqu’un de ma famille, ni quelqu’ un de mes clients. Je n’ai jamais reçu un retour négatif. La seule chose est, que l’argent colloïdal n’aide pas toujours si fort ou bien, qu’on voudrait le croire.

Quelles sont les maladies ou complications de santé que vous avez soignées avec l’argent colloïdal?

Il faut d’abord définir le mot « maladie ». Depuis 2005 j’ai fait connaissance avec les lois biologiques découvertes par Dr. G. R. Hamer et j’ai commencé à comprendre ce qui se passe, pendant cette période que nous appelons une maladie. Les symptômes d’une « maladie » sont toujours des processus « réparatifs », avec une signification pour la survie biologique. Chaque « maladie » (processus de réparation) est contrôlée par le cerveau et liée avec la psyché, mais je ne vais pas développer davantage, il faudra lire les écrits de ce médecin pour ceux ou celles qui s’intéressent.

J’utilise l’argent colloïdal pour des blessures extérieures, des problèmes dans la bouche, les gencives, les dents, maux de tête, pour les « infections » (processus de réparations), la grippe, le rhume, et d’autres choses dont je me souviens pas sur le moment. Je n’utilise plus l’argent colloïdal contre les bactéries mauvaises dans le corps ou contre des « virus » pathogènes, qui n’existent pas pour moi.

Je sous convaincu que le principal avantage de l’argent colloïdal est de promouvoir dans l’organisme la formation de cellules souches. Je mets aussi de temps en temps de l’argent colloïdal dans le bac à eau de la machine à café, dans les bouteilles de 5 litres que je remplis avec de l’eau filtrée par osmose inverse. C’est la seule utilisation antibacterienne.

Prenez vous d’autres métaux à l’état colloïdal et pourquoi?

Depuis environ 5 ans, j’ai commencé à prendre aussi de l’or colloïdal en quantité minime. Je le prends pour optimiser la communication électrique dans le corps. Pour le sommeil et pour l’intelligence. Depuis un an, 2010, j’ai commencé à produire et vendre de solutions colloïdales faites avec la méthode HVAC Plasma. Je produis de l’argent, de l’or, du platine, du zinc et du cuivre colloïdal. Comme je produis et vends, je dois aussi tester moi-même toutes ces solutions fréquemment.

J’utilise du zinc pour le sang et pour éviter une carence en zinc. Du cuivre colloïdal, je l’utilise seulement pour le visage; il me fait tout-de-suite mal à la tête si je l’avale et je suis toute la journée agressive. Le platine, j’utilise pour avoir un catalyseur pour tous les processus de l’organisme. Je me réjouis d’avoir bientôt (vers octobre 2011) du magnésium colloïdal. C’est un élément très important pour l’organisme et une aide comparable à l’argent.

Merci Lucien pour votre témoignage, qui est très intéressant, puisque cela fait plus de dix ans que vous prenez de l’argent ionique/colloïdal sans aucun effet secondaire. Je rappelle que Lucien (dont la photo est ci-dessous) est le fondateur du site http://www.pulsar.li/fr et commercialise des métaux à l’état colloïdal, obtenus pas le procédé HVAC et des appareils simples pour produire soi-même de l’argent ionique.

www.pulsar.li/fr

Lucien


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Système de climatisation et de purification d’air à base d’argent

30 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, produits

AC : Entretien avec le fondateur de http://www.acheterargentcolloidal.com

Récemment, j’ai eu l’idée de m’entretenir avec le fondateur du site http://www.acheterargentcolloidal.com qui a été le premier partenaire du site http://www.argentcolloidal.org. Après tout, il est toujours intéressant de connaître son point de vue. alors dans cet article, je vous livre les questions que je lui ai posées et les réponses qu’il m’a faites. Si vous souhaitez répondre aux questions et voir votre témoignage publié sur le site, n’hésitez pas à me le transmettre par courrier.

Bonjour Fabien,

Quel âge avez vous ?

J’ai 30 ans.

Depuis combien de temps prenez vous de l’argent colloïdal ?

Depuis septembre 2009, j’en ai acheté la première fois avant de partir en voyage à l’étranger.

Est-ce de l’argent ionique (obtenu par la méthode LVDC) ou de l’argent colloïdal (obtenu par la méthode HVAC) ?

J’utilise un procédé LVDC, car d’après mes recherches, ce procédé permet d’obtenir des particules les plus fines possible, mais il y a divergence sur le sujet.

Durant cette période, avez vous eu des effets secondaires fâcheux ?

Jamais, pourtant il m’est arrivé d’en boire plus de 250 ml dans la même heure.

Quelles sont les maladies ou complications de santé que vous avez soignées avec l’argent colloïdal ?

Pour ma part, étant en bonne santé et très peu, voire jamais, malade ( grâce à dieu), je n’ai eu qu’à m’en servir pour des petites maladies saisonnières type grippe ou dès l’apparition des symptômes. Un jour, une personne a pris de l’argent colloïdal du fait qu’elle trainait une toux depuis plusieurs semaines. Cette personne ne se considérait pas malade, car hormis des quintes de toux une ou deux fois par jour, elle n’avait aucun symptôme, donc d’après elle, ses quintes de toux venaient d’autre chose que d’un virus ou une bactérie. Finalement, elle a pris de l’argent colloïdal deux fois dans la même journée, puis s’est rendue compte quelques jours plus tard que sa toux s’était arrêtée.

Les témoignages que je recense montrent que les personnes âgées ressentent des effets bénéfiques sur leur état de santé général. Une personne atteinte de la maladie de lyme l’utilise régulièrement, car cela atténuerait sa fatigue. Une autre personne devait se faire opérer du gros intestin, et suite à la prise d’argent colloïdal, aurait ressenti un soulagement rapide et même repoussé l’opération.

Prenez vous d’autres métaux à l’état colloïdal et pourquoi ?

Je ne prend pas d’autre métaux, peut-être par manque d’intérêt ou de besoin.

Merci Fabien pour votre témoignage. Je rappelle que Fabien est le fondateur du site http://www.acheterargentcolloidal.com qui commercialise des produits ioniques à base d’argent, obtenus pas le procédé LVDC.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Questions

Protégé : AC : Observations d’un abonné sur la conservation de l’argent ionique/colloïdal

25 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Question d’un abonné sur comment obtenir des particules extrêmement fines

25 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Crèmes à base d’argent et d’or pour prendre soin de sa peau

23 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Nouveau témoignage sur un chien

J’ai déjà parlé de notre chien, mais dans cet article, j’aborde un aspect qui pourrait nous intéresser et qui concerne la conservation de l’argent ionique sans pompe à vin. Alors de quoi s’agit-il ? Eh bien, notre chien est resté toute une nuit sous la pluie, parce qu’on l’avait oublié et de plus, il n’a pas réussi à s’abriter et donc, le lendemain, il était tout tremblant et suffisamment mal au point pour que mes enfants commencent à s’inquiéter. De toute évidence, la bête avait chopé un coup de froid, je ne suis pas intervenu pensant que cela allait s’arranger tout seul avec un peu de repos au soleil. Or, un de mes enfants s’en est chargé et lui a administré dans la gueule à l’aide d’une pipette de l’argent ionique. Ce qu’il faut également savoir et c’est là l’intérêt de ce témoignage, c’est que l’argent ionique qu’il lui administré, datait d’au moins six mois, conservé dans une bouteille entamée sans que l’on ait retiré l’air à l’aide d’une pompe à vin.

En plus de cette application à l’aide d’une pipette d’argent ionique dans la gueule, l’enfant lui a versé à peu près un quart de litre dans son auge (à eau) de cette même bouteille d’argent ionique. Je n’ai pas besoin de vous décrire l’état de récupération de notre chien, il se remet tranquillement, au point où il commence à gambader un peu partout ! Il est intéressant de noter l’état de conservation de l’argent ionique dans une bouteille entamée, même si la théorie nous a déjà signalé cet état de fait, mais la pratique vient le confirmer. Cet argent ionique, je l’avais fabriqué avec les pièces en argent Eagle américain, dont la teneur en argent est de 999 pour mille. Bien évidemment, la couleur de cette solution est toujours transparente.

Merci internet !!!

PS : Concernant notre hamster russe, je lui mélange régulièrement son eau (à boire) avec de l’argent ionique, cela, j’espère dans le but de prévenir que guérir, voir le témoignage sur l’hamster russe pour plus de détails.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Maladies

Protégé : AC : Des produits cosmétiques à base d’argent pour tous

22 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, produits

Protégé : AC : Des tondeuses basées sur les nanoparticules d’argent pour les professionnels de coiffure.

20 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, produits

AC : Question sur l’achat d’argent ionique/colloïdal pour soigner l’hélicobacter

Je viens de recevoir un courrier d’un lecteur ou lectrice ! Il s’agit de donner un avis sur l’achat d’argent colloïdal pour soigner l’hélicobacter, ci-dessous le courrier.

Je cite,

J’aimerais me soigner mon hélicobacter avec l’argent colloïdal. Le souci est que ce produit est devenu interdit en europe et qu’internet propose tout et n’importe quoi sur ce produit et je n’ai pas confiance, vu les effets indésirables (si le produit n’est pas de bonne qualité) pourrait-on m’aider ????

Fin

Bonjour Mme ou M.

La seule chose que je puisse vous donner comme avis est de vous procurer le livre de Frank Goldman (sur Internet) et de le lire, dans le livre, il donne une liste de produits tous d’outre-atlantique, il faut dire qu’ils sont sur ce marché (comme beaucoup d’autres) en avance sur nous. Si vous avez du mal à lire 150 à 200 pages, vous pouvez tenter mon livret qui en fait une cinquantaine, j’y apporte sa liste et d’autres éclaircissements, plus les deux partenaires, dont le français qui fait de l‘argent ionique (lequel je n’ai pas testé personnellement) mais des témoignages abondent dans un bon sens et le polonais qui utilise la méthode HVAC dont l’appareil vient d’une société américaine connue dans le monde de l’argent colloïdal.

Personnellement, je suis en contact avec cette société et j’ai de la documentation qui montre que leurs méthodes de fabrication sont sérieuses. Je compte d’ailleurs acheter un jour un de leurs appareils. Si vous ne voulez pas acheter le livret, je comprends, alors je vous encourage à parcourir le site, il me semble avoir mis sur le site la liste de M. Goldman. Et puis, j’ai reçu quelques témoignages de lecteurs ou lectrices sur d’autres produits qu’ils ont achetés sur Internet, il faut parcourir le site.

De nouveau, je suis un très mauvais conseiller sur les produits, puisque cela fait bientôt deux ans que je fabrique ma propre solution ionique, sauf la première fois où j’avais acheté le produit en Suisse, dont le site est signalé également dans un de mes articles. Enfin, si cela tenait qu’à moi et je dis bien si cela tenait qu’à moi, j’essaierai avec un produit d’argent ionique pendant quelque temps. Puis, si nécessaire, j’essaierai avec un produit d’argent colloïdal. J’écris bien dans un cas ionique et dans l’autre colloïdal, à ne pas confondre les deux.

Je ne peux pas vous aider davantage, car cela sort de mes compétences.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Questions, Traitements Étiquettes :

AC : Composant électronique 555 pour la production de l’argent ionique/colloïdal

Dans le même courrier de Pierre, dans lequel il me posait la question sur le facteur de conversion des ions Ag+ (voir l’article précédent sur l’argent colloïdal), ce dernier répond à un des abonnés qui avait des questions sur le courant débité lors de l’électrolyse des électrodes d’argent. Je vous laisse apprécier la réponse que Pierre apporte.

Bonjour,

Étant plus électronicien de formation que mécaniste, je me suis fait le générateur avec un basique 555, circuit intégré connu s’il en est un, monté en vibrateur.
J’obtiens ainsi facilement un signal carré aux deux états paramétrables et possiblement égaux qui commande un relais inverseur. Pour tenter de limiter la production d’oxyde d’argent, j’inverse le courant toutes les douze ou treize secondes, temporisation également variable sur le 555, car j’ai remarqué que plus longtemps cela n’allait pas.

Pour répondre aussi en partie à un de vos abonnés, j’ai mis dès le départ un ampèremètre dans le circuit des électrodes, et le courant commence presque toujours aux environs d’un milliampère, presque 200 V de tension continue, et si je fais un litre de solution, j’atteins lorsque le conductimètre m’indique 20.00, sa pleine échelle, environ dix milliampères. Récemment, j’ai trouvé un bidon de huit litres, et là, je n’ai pas dépassé les huit mA en plein courant, mais les électrodes sont un peu plus éloignées.

Au plaisir

Pierre,

Bonjour Pierre et merci de partager votre expérience avec les autres, je préfère laisser votre réponse avec un accès public, car c’est bien la première fois que j’expose un autre composant électronique le fameux 555, dont l’assemblage demande comme vous le précisez ci-dessus, l’art d’être électronicien. De plus, ce que je remarque, c’est que votre tension de départ est quasiment du 200 V. Ce qui est bien plus supérieur à la littérature pour les méthodes LVDC, en somme, vous êtes comme on dit, dans les méthodes MVDC (M pour Medium, tension moyennement grande et courant continu).

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Argent Colloïdal, Fabrication, Questions Étiquettes :

AC : Question d’un abonné sur le facteur de conversion des ions Ag+ …

Je viens de recevoir une question sur le facteur de conversion des ions Ag+ dans la mesure de la concentration ionique par les appareils de mesure de type TDS. J’avais écrit deux articles l’année dernière dont le dernier de la série datait de 16avril 2010, or un abonné m’a écrit récemment au sujet de cet article, ci-dessous son courrier.

Bonjour,

Je lis dans votre article du 16 avril 2010, La mesure de la concentration en ppm de l’argent colloïdal donnée par les appareils de mesure TDS suite, que :

Les ions argent (ppm) = conductivité (uS/cm) x facteur de conversion

Le facteur de conversion (pour les ions d’argent) a été observé entre 1,05 à 1,15 avec une valeur moyenne de 1,1. J’ai lu, peut-être pas suffisamment profondément, les deux sources que vous mentionnez en fin d’article, mais n’y trouve rien relatif à cette valeur de 1.1. Or ce qui m’a conduit à l’achat du conductimètre HI 983304 était justement cette valeur de correction de 0.5* la lecture pour avoir la concentration d’argent. J’aimerais donc que vous me précisiez comment on arrive à ces 1.1, ou pourquoi cette valeur spécifique à l’argent est si différente du 0.5 par défaut.

Au plaisir

Pierre

Bonjour Pierre,

J’ai mis un peu de temps pour répondre, mais j’ai enfin trouvé l’article qui se trouve ici même précisément www.silver-colloids.com/Papers/CSProperties.PDF, dans le chapitre Conductivity vs. silver ion concentration. Ce qu’il faut également savoir, c’est que ce site est le site de recherche du site commercial http://www.purestcolloids.com/ ou du moins un site affilié, cela ne veut pas dire qu’ils ont tort ou raison, mais c’est juste que dans leur discours, ils prônent plus les colloïdes que les ions d’argent.

Toujours est-il que parcourir leur site est un très bon début pour bien comprendre la différence entre l’argent ionique et colloïdal et les différentes techniques mises en place pour faire des mesures. Pour revenir à votre interrogation de « pourquoi pas retenir le facteur de 0,5 » communément utilisé, tout simplement parce que je crois que le facteur de 0,5 concerne davantage les ions dissouts par le NACL (le sel), les appareils de mesure de type TDS, comme son nom indique mesure les solides dissous, donc dans le cas du NACL, le Na+ ou de l’argent le Ag+ (AgCl), or visiblement chaque ion de solide a sa propre « conductivité » et donc son propre facteur de conversion, d’autant plus que dans un liquide comme l’eau, il peut y avoir différents types de solides dissous, ce qui n’est pas le cas normalement avec la fabrication de l’argent ionique, pourvu que nous soyons partis avec une eau ultrapure et qu’au cours de l’électrolyse, d’autres métaux n’interviennent pas.

C’est ainsi que j’ai traduit l’article des ces docteurs et compris, il se peut que j’ai loupé  encore quelque chose !

Merci de m’écrire et de me vérifier mes sources, cela me montre qu’une petite partie des lecteurs s’intéressent à ce que j’écris et cela m’encourage dans ma poursuite.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

AC : Nouvelle version du livret « Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? »

Je viens de publier une nouvelle version du livret « comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? ». Dans cette version, j’inclus le générateur que j’utilise depuis janvier, plusieurs abonnés dont un récemment m’ont sollicité sur la méthode de fabrication et notamment tous les petits réglages, je les ai répondu sur le site avec des schémas détaillés de branchement. Je me suis enfin décidé de mettre quelques photos du générateur dans l’annexe du livret.

J’ai également apporté quelques autres modifications et ajouts, si vous vous êtes procurés le livret et vous n’avez pas reçu par courrier électronique la nouvelle version, n’hésitez pas à me le demander. Normalement, vous l’avez tous reçu !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique (fin)

7 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique (suite)

6 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Questions posées par un nouvel abonné sur la fabrication de l’argent ionique.

6 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Dans quel cas les mesures prises par la microscopie électronique en transmission peuvent s’avérer fausses?

3 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

G : La puissance de la loi Binomiale pour prédire l’avenir !

J’ai redécouvert la loi Binomiale à l’aide du livre de Georges Charpac et Henri Broch dont j’ai reporté quelques extraits dans les articles avec le titre « Effet puits ». Il est vrai que cette loi à priori n’a aucun rapport avec les sujets abordés sur ce site, cependant en creusant davantage, on arrive à trouver des rapports, par exemple, on pourrait expliquer les phénomènes paranormaux du type « mais cela m’est arrivé » ou tout simplement l’effet Placebo, « j’ai été guéri avec tel médicament ».

Par conséquent dans cet article, je vais aborder la loi Binomiale. Par exemple, si je connais bien la probabilité qu’un phénomène se produise et que cette probabilité est suffisamment forte, je peux annoncer sa réalisation et devenir un gourou, pourvu qu’il se concrétise dans la vie de quelques milliers de personnes. Pour ces personnes, cela s’est réalisé et je l’avais prédit et c’est ce qui compte. Or, devenir un gourou n’est pas trop mon « truc », cependant en sachant manipuler les probabilités et cette loi, on peut subtilement tromper bon nombre de personnes. Je donne deux exemples, dont le premier est tiré de l’annexe du livre.

Lancer de pièces et probabilités

A priori, si je vous disais quelle est la chance d’obtenir au moins huit (donc neuf ou même dix) fois le même côté (pile ou face) d’une pièce si on la lance 10 fois, vous me diriez probablement qu’elle est quasi nulle, or d’après la loi binomiale, il y a 112 chances sur 1024, autrement dit 11% de chances. Donc, si je demande à mille lecteurs de lancer dix fois une pièce et de comptabiliser le nombre de fois qu’ils aient obtenu au moins huit fois le même côté de la pièce, il y aura, d’après la loi binomiale, cent personnes (c’est-à-dire au moins 10%) qui vont enregistrer un succès. N’est-ce-pas fascinant ! En réalité, il est plutôt erroné de dire que la probabilité est nulle. Vous pouvez extrapoler à tout un tas de phénomènes, par exemple, la probabilité qu’il y ait cette année une fuite dans un des réacteurs nucléaires en France n’est pas nulle et il suffit de d’utiliser la loi binomiale pour obtenir précisément celle-ci.

Le second exemple est inspiré du même livre, mais je l’ai adapté :

Composition d’un groupe et probabilités

Dans le livre, on cherche à connaître la probabilité pour qu’un groupe de scientifiques américains soit constitué de croyants et de non croyants, or j’ai voulu adapter l’exemple  du livre à un autre type de groupe, que je vais préciser dans la suite.

Ce n’est plus un secret de polichinelle pour les citoyens des démocraties occidentales dont la France que les gouvernements soi-disant démocratiques sont noyautés par des intérêts privés. En réalité, il est tout à fait naturel pour un être humain de s’entourer de personnes avec qui, il s’entend. A l’échelle d’une entreprise par exemple, les plus compétents ne sont pas prisés forcément à certains postes de direction, mais les postes sont distillés selon des connivences, le plus important est le relationnel et si la compétence est également de mise, alors c’est encore mieux !

De même, si je monte une société, je souhaite travailler avec des gens de confiance. Par confiance, j’entends qu’il ne faudrait pas que je sois trompé, ni volé et surtout, si je suis le PDG, que le message que je souhaite véhiculer transite sans encombres. J’ai des intérêts privés et je pense à moi avant de penser aux autres. La seule différence entre une société privée (dont je serai le PDG) et un état comme la France réside dans le fait que la France est sensée être une démocratie, où l’intérêt du peuple prévaut alors que ma société privée (anonyme par ailleurs) pourrait être une monarchie, voire pourquoi pas une synarchie, et surtout pas une société où les salariés auraient du pouvoir.

Récemment, j’ai acheté le livre d’Emmanuel Ratier* « Au cœur du pouvoir », ce livre fait à peu près 700 pages dont, cent pages parlent d’un des clubs le plus puissant de France et le moins médiatisé et les six cents pages restantes énumèrent toutes les personnalités de tout bord, politique, finance, industriel, journaliste etc.

Alors pourquoi je parle de son livre et quel est le lien avec la composition d’un groupe, j’en viens. Prenons un exemple, dans le livre, il est mentionné que :

« le gouvernement d’Alain Juppé (1995-1996) comprend 33 membres. Huit (dont 4 RPR et 4 UDF) appartiennent au Siècle et un (UDF) en est un invité régulier, soit 27%. A eux seuls, ils occupent, mis à part les Finances, tous les postes majeurs gouvernementaux (Premier ministre, Défense, Justice, Affaires étrangères, Travail et Affaires sociales) … « 

Alors ayant le « Wikipédia » version Emmanuel Ratier en main, je me suis amusé à comparer ce pourcentage avec celui de l’actuel gouvernement dont les membres sont listés sur le site officiel, devinez quoi ? Eh ben, le même paysage se reproduit, tous les postes importants (je ne parle pas de sous secrétaire d’état au sport ou ministre de la pétanque, quoique important) sont brigués par les personnes du club ou invités, poste de premier ministre, quai d’Orsay, éducation  nationale, enseignement supérieur, défense, agriculture et j’en passe … puis on obtient curieusement le même pourcentage plus ou moins.

De nouveau, les vieux étudiants comme moi savent comment cela se passe, les anciens élèves, on se donne un coup de main par ici et par là etc. Tout à fait normal, quoique, ceux ou celles qui ont fait la fac dans les années 80 savent qu’à cette époque, à l’université, il n’y avait pas la même ambiance que dans les grandes écoles comme le cas de mes quelques copains des Arts et Métiers qui (par ailleurs) n’apprécient guère les carpeaux -;)

Mais revenons en à nos moutons ! Ce qui est quand-même gênant, c’est justement ce sentiment de club fermé qui me titille un peu beaucoup ! Et cette impression que l’on joue aux chaises musicales, tantôt, je suis premier ministre et tu es ministre de « je ne sais pas quoi » et puis, tu occupes le poste de premier ministre et je deviens le ministre de « je ne sais quoi d’autre ». En somme, il est assez amusant de regarder cette pièce de théâtre et de voir comment on nous prend pour des cons ! Cela devient risible.  Les rôles sont répartis et nous sommes copains comme cochon et peu importe ta couleur politique !

Bref, revenons maintenant à notre chère loi Binomiale et posons nous la question suivante, quelle est la probabilité que 30% à 40% des membres du gouvernement soit issus de ce club ou des invités réguliers ? En supposant que le nombre de membres de l’exécutif est de 33, 40% de 33 se situe entre 10 et 12, disons 10.

Considérons maintenant sur l’ensemble de la scène des élites françaises que 50% en font partie (ou sont des invités réguliers) et l’autre moitié  non, alors la probabilité de former un gouvernement dont 10 membres sur 33 membres sont issus du club est de 1** sur 100, autrement dit, si on laissait le hasard choisir, il y aurait une chance sur cent pour qu’il y ait dix membres sur 33 qui fassent parti du gouvernement, en considérant que sur l’ensemble des élites, 50 % font parti ou sont des invités réguliers.

Si maintenant, on baissait le pourcentage de ceux qui font partie ou sont invités régulièrement à 10%, la probabilité serait 8*** chances sur 10000 pour composer un tel gouvernement. Je vous laisse tirer vos conclusions !!!

* Peu importe ce qu’on pense d’Emmanuel Ratier, l’objectif n’est pas de débattre de lui, ni de son œuvre journalistique, mais plutôt de la composition d’un groupe.

** Pour le calcul, voir la page http://www.cons-dev.org/elearning/ando/tests/test0401.html avec n = 33, k = 10, p=q=0.5

*** n = 33, k = 10, p=0.1 et q=0.9


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités

Protégé : AC : La méthode HVAC produit des particules 1000 fois plus petites que la méthode LVDC

25 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : L’action bactéricide des ions d’argent versus des particules d’argent suite et fin

22 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : L’action bactéricide des ions d’argent versus des particules d’argent

20 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Question d’un abonné sur l’électrolyse

J’ai reçu une question d’une personne nouvellement abonnée le week-end dernier au sujet de l’électrolyse pour fabriquer de l’argent ionique/colloïdal, ci-dessous le courrier.

Je cite,

Bonjour,

Je suis tout nouveau abonné et j’ai déjà une question à vous poser ? Je possède un appareil pour faire des bains d’électrolyse et je me demandais s’il serait possible de faire de l’argent électro-colloïdal avec, sachant qu’il fait jusqu’a 10V et 50A, si vous le souhaitez je peux vous envoyer des photos.

Cordialement,

Florence et Mariano

Fin de citation

Bonjour,

Concernant la technique de bains d’électrolyse, j’en ai lu notamment dans le livre de Georges Faure, dont je cite quelques extraits sur les thérapies par les métaux sur le site, mais je serai très mauvais pour donner des conseils, sachant que je n’ai pas pratiqué cette technique encore, peut-être un jour !

Pour ce qui est d’utiliser l’appareil pour faire de l’électrolyse, il faut de toutes les façons avoir les électrodes pures en argent et de l’eau distillée, voir bi-distillée, mis à part ces éléments que je viens de citer et au vu des spécifications que vous m’apportez dans le courrier, un ampérage de 50 A est excessivement énorme et un voltage de 10 volts trop faible. Donc, je crains que votre appareil ne soit pas adapté.

Si vous souhaitez me transmettre des photos ou davantage de spécifications concernant votre appareil, n’hésitez pas, sachez quand même que je ne vous donne que mon avis et ce dernier peut s’avérer inapproprié.

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : G : Satisfaction des abonnés

17 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Généralités

Protégé : AC : De nouveau, pourquoi il vaut mieux se contenter d’une concentration de 5 ppm avec la méthode LVDC ?

17 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

EM : Rayons cosmiques (III)

Dans le dernier volet, j’ai abordé les rayons cosmiques vus par les physiciens du début du XXème siècle, or dans ce volet, je reviens à notre époque et je vais plutôt rapporter les dires de Georges Charpak (†) et Henri Broch. M. Charpak était physicien au CERN et prix Nobel 1992 et M. Broch directeur du laboratoire de zététique à l’université de Nice-Sophia-Antipolis. Ci-dessous, un texte tiré du livre « Devez sorciers, devenez savants », dans le chapitre, Les radiations et le vivant, ils citent :

Dans ce chapitre, les auteurs cherchent à montrer que la dangerosité de la radiation due à des corps radioactifs ne doit pas occulter d’autres sources de radiation aussi dangereuses que les rayons cosmiques.

Je cite :

Il faut aussi tenir compte des nuisances des sources d’énergie alternatives qui représentent parfois des dangers considérables sur lesquels les « nucléophobes »  viscéraux ferment pudiquement les yeux.

Depuis que la vie est apparue sur la planète, elle baigne dans un flux de radiations. Ces dernières proviennent des rayons cosmiques ou des radioéléments contenues dans les roches. Elles se sont enrichies des apports de la radiologie médicale et de certaines activités industrielles et militaires.

Des particules de très haute énergie arrivent sur la Terre. Elles produisent, dans les hautes couches de l’atmosphère, des réactions nucléaires qui donnent naissance à une très grande variété de particules, dont la plus grande partie, hormis les muons et les neutrinos, est absorbée par l’air avant d’arriver au niveau de la mer. Les neutrinos qui sont des particules de masse nulle et sans charge électrique, peuvent traverser la Terre avec moins d’une chance sur un milliard d’interagir*. En revanche, les muons sont chargés et interagissent avec la matière, en particulier avec notre corps : celui-ci est traversé par cinq muons en moyenne chaque seconde. Un muon perd dans nos tissus environ cent fois plus d’énergie que l’électron d’un corps radioactif ingéré.

A haute altitude, les rayonnements sont beaucoup plus intenses qu’au niveau de la mer. A l’altitude des hautes montagnes, il y a des électrons, des rayons gamma, c’est-à-dire des rayons X énergétiques, et des muons, et, à l’altitude où vole le Concorde, il y a, en outre, des protons, des neutrons et des pions.

… lorsqu’un proton de très haute énergie pénètre dans l’atmosphère, il produit une cascade de particules aux noms ésotériques, affublés de lettres grecques comme μ, ν, γ, en plus des particules familières comme les électrons et les neutrons.

Les neutrons libérés dans l’atmosphère par les réactions nucléaires produisent à leur tour, par interaction avec l’azote de l’air, du carbone-14, un isotope radioactif du carbone-12 stable, dont la vie moyenne est de quelques milliers d’années et que nous inhalons comme tous les organismes vivants, animaux et plantes. Dans 10% des cas, ces réactions produisent aussi du tritium également radioactif.

Un être humain de 70 kilogrammes contient des corps radioactifs qui sont le lieu de 10000 désintégrations par seconde, une petite partie étant détectable à l’examen tandis que la majorité reste absorbée dans les tissus. Les rayonnements naturels, formés par les muons des rayons cosmiques et les rayons bêta et gamma émis par les roches en quantité variable, constituent le bruit de fond dans lequel s’est développé la vie, car, même s’il est possible qu’ils aient provoqué des dommages génétiques, au cours de l’évolution, les tissus vivants ont élaboré des mécanismes de réparation de gènes.

Il est tout simplement ridicule de diaboliser les radiations lorsque leur intensité se situe au niveau des radiations naturelles, …

Fin de citation

A suivre …

*Toutefois, en 1987, des physiciens, qui avaient construit des gigantesques détecteurs dans des cavernes, ont détecté une bouffée de neutrinos parce qu’une étoile, une supernova, s’était éteinte en explosant à 150 000 années-lumière de la Terre et avait alors émis un nombre gigantesque de neutrinos.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités

AC : Témoignage sur un cas de bronchite

Je suis en discussion par courrier électronique avec un abonné qui m’a posé une question au sujet de la couleur de l’argent ionique/colloïdal. Je lui ai répondu dans l’article précédent, ci-dessous je rapporte sa réponse.

Bonjour,

Je date et je conserve toujours 100 ml de mes préparations, idem pour la 30 ppm. D’ici quelques temps je vous dirai ce qu’il en est de la couleur pour chaque concentration. J’ai comme agitateur un agitateur d’apéritif en forme de raquette mu par un moteur qui tourne très vite à tel point que cela crée un vortex.

De plus j’ai un inverseur électronique de polarité pulse-pose toutes les 60 secondes. Il m’a fallu 16 heures pour faire 30 ppm en limitant l’intensité à 18 mA, maxi avec une eau PPI (eau pour préparation injectable) à 45 degrés et ma chambre à 23 degrés. Pour le TDS, il sert de base de travail et de comparaison. De plus, l’electrolyse se fait en vase clos à l’abri de l’air extérieur, sinon, j’ai remarqué qu’ il y a plus risque que cela tourne au jaune.

Au fait, je viens de soigner ma bronchite en 2 jours avec nébulisation (acheté à hong kong 35€) 3 fois par jour avec prise de piment de cayenne avant chaque séance.

Bien cordialement,

Ali,

Bonjour Ali, merci pour votre témoignage que je rends public afin que l’ensemble des lecteurs en bénéficie. Pour ce qui est de vos expériences, je vous suggère de faire de même avec de l’eau sans électrolyse et de la laisser pendant 13 heures comme si vous fabriquiez de l’argent ionique/colloïdal et puis, prélevez la mesure à l’aide de votre appareil TDS !

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Question sur la couleur de la solution ionique/colloïdale de l’argent

6 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

G : Effets puits (Economie)

Cet article est le dernier de cette série, j’aurai pu choisir autre domaine, mais l’économie est un domaine dans lequel beaucoup de phrases creuses et vagues sont dites pour attiser l’égo de tout un chacun. Je ne vais pas m’étendre sur plein d’exemple, je vais en citer un et je vais étoffer autour. La phrase que je vais choisir a été un slogan, celle ci est « Travailler plus pour gagner plus« .

Je suis sûr que plein de personnes peuvent s’identifier à travers cette phrase, ces personnes peuvent dire la même chose que les personnes qui ont « surfé » sur la vague du « bug de l’an 2000 » ou d’internet pour empocher beaucoup de bénéfices, voire augmenter leur revenu. Mais, voyez vous, ce qui m’intéresse n’est pas tant que trois personnes sur 10 ont bénéficié concrètement des vagues ou de la mode, c’est plutôt le devenir de toute la société dans son ensemble.

Pour étayer mes dires, il faut tout d’abord comprendre un principe auquel nous sommes devenus insensibles pour la plupart. Dans le livre de Henri Broch et de Georges Charpack, les auteurs parlent de « la gradation du risque« . De quoi s’agit-il ?

Les auteurs donnent un exemple que j’ai repris ci-dessous :

Prenez une grenouille et placez-la dans l’eau chaude. Elle cherchera à s’enfuir instantanément, mais si vous la placez dans l’eau à température ambiante et vous chauffez l’eau graduellement, elle restera sagement et finira par cuire.

Ce principe est vérifiable également avec l’inflation dans le domaine de l’économie. L’inflation n’est pas l’augmentation des prix contrairement à ce que la plupart d’entre nous pensons. Elle est la dévaluation de la monnaie d’échange. Plus une monnaie (franc, euro, dollar etc.) perd sa valeur, plus les artisans, commerçants et tout acteur économique ajustera la valeur de ses biens ou de services en fonction.

Une monnaie d’échange ne garde sa valeur que si elle est stable ou augmente proportionnellement en fonction de l’augmentation des biens ou des services dans une société. Si cette même monnaie augmente de façon disproportionnée par rapport aux biens ou services disponibles, alors sa valeur va baisser et de ce fait, le prix des biens va augmenter.

Pour que la monnaie d’échange perde sa valeur, il suffit d’en fabriquer en grande quantité et de manière disproportionnée par rapport aux biens de consommation et aux services. Or qui fabrique aujourd’hui cette monnaie d’échange ? Une fabrique privée* (cette vérité monétaire est complètement occultée de nos jours par les médias et les universités ou écoles), cette fabrication n’a aucune limite théorique, si ce n’est « la gradation du risque« . En somme, nous sommes les grenouilles en train de cuire à petit feu, il ne faut pas que la température augmente brusquement, elle doit monter graduellement et légèrement, de façon à ne pas éveiller les soupçons.

Je donne un exemple, depuis un an, en sortant de la piscine, je m’achète chez Paul deux pistolets d’une valeur de 1 euro (6,59..francs), aujourd’hui, je donne un euro pour deux pistolets et la vendeuse me dit que ce matin, il y a eu une augmentation, c’est maintenant 1 euro et dix centimes (7,23.. francs), cela fait 10% d’augmentation.

Revenons maintenant à notre fameuse phrase, « travailler plus pour gagner plus », lorsque l’on entend cette phrase, il est évident que tout le monde se sent concerné, donc, beaucoup de gens se reconnaissent, un des objectifs de l’effet puits. Or en réalité, ce que l’on nous dit pas, c’est que travailler plus n’est pas forcément gagner plus pour la majorité de la population, car pour la majorité, leur salaire n’augmente pas d’au moins dix pour-cent, et ce pour au moins garder le même niveau de vie. Par ailleurs, j’ai demandé à la vendeuse si le poids avait changé, car c’est également une autre forme d’inflation.

L’analogie qui permet de mieux comprendre ce phénomène de paupérisation (à petit feu avec la gradation du risque) est la suivante, imaginez vous dans une barque avec deux rames, vous êtes dans un canal artificiel avec un courant et vous remontez le courant. Afin de maintenir la même vitesse (donc le même niveau de vie) vous devez ramer plus car le courant augmente graduellement (la monnaie d’échange perd de sa valeur et votre revenu ne suit pas la même tendance vers la hausse pour compenser).

Certes, les plus vigoureux (malins) et sportifs (avec des dents longues) vont ramer encore plus et certains, davantage pour parvenir à hausser leur rythme (niveau de vie), mais la plupart vont abandonner faute d’épuisement et le courant va les emporter, ces personnes viennent grossir les chiffres des clodos (terme que l’on utilise plus, car un terme fâcheux !).

Alors finalement, la phrase décortiquée donne celle ci : Vous allez devoir ramer (travailler) plus pour maintenir un rythme (un niveau de vie) acceptable ! Certains parmi vous me rétorqueront que je suis plus malin que les autres, j’épargne de l’argent, je vous répondrai que votre épargne perd autant que la monnaie de singe, puisque votre épargne est en monnaie de singe et celle ci a cours légal, autrement imposée pour faire du commerce.

Maurice Allais, prix Nobel de l’économie, dans son livre « Impôt sur le capital et la réforme monétaire » consacre un chapitre entier sur :

« La gangrène de l’inflation et la destruction de la société libérale »

Déjà, dans les années 70 et certainement même avant, lui et plein d’autres économistes (je ne parle pas de Keynes) de sa trempe avaient prédit ce que l’on vit aujourd’hui. En fin de compte, nous (patrons de PME/PMI, artisans ou salariés) ne sommes que des grenouilles qui sommes en train de cuire à petit feu, nos libertés s’amenuisent et notre esclavage est plus que jamais d’actualité !!!

L’effet puits et la gradation du risque recèlent beaucoup de techniques afin de tromper tout un chacun !

* Le fait que la fabrique soit privée ou publique n’a pas trop d’importance, le plus important réside dans le fait qu’il faille une matière première pour fabriquer la monnaie d’échange, si la matière première pour la fabriquer est le papier et l’encre, c’est là où est le problème, car le papier et l’encre peuvent être trouvés en quantité illimitée.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités

Protégé : AC : Que penser du générateur d’argent ionique/colloïdal de la société health2us ?

18 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal

G : Effet puits

J’ai l’habitude de préfixer depuis octobre 2010 les articles par A (sur l’argent métal), AC (Argent colloïdal), EM (Électromagnétisme) et MC pour (Métaux colloïdaux). Avec cet article, j’introduis une nouvelle lettre G pour général.

En effet, depuis peu, je lis l’excellent livre de Georges Charpak (prix Nobel de physique) et Henri Broch (professeur à l’université de Nice-Sophia Antipolis et directeur du Laboratoire de Zététique. Le laboratoire Zététique pour peu que j’ai lu et compris, s’intéresse entres autres aux phénomènes « paranormaux » afin de permettre à tout un chacun de démontrer par des expériences en laboratoire ses compétences, tels les radiesthésistes et toute autre personne.

Le livre que je suis en train de lire s’appelle « Devenez sorciers, devenez savants« . L’objectif de cet article n’est bien évidemment pas de parler des radiesthésistes pour lesquels j’ai beaucoup d’admiration, ni du laboratoire Zététique dont personnellement je vante le mérite d’exister  et dont je respecte l’éthique qui consiste à dire en synthèse; vous avez un don, un pouvoir ou une expérience, venez pour que la science reconnaisse et pourquoi pas l’explique. Du moins, c’est la volonté affichée et très louable, je laisse chacun se forger son opinion.

Je vais plutôt parler de l’effet puits. Selon les auteurs, cet effet est applicable à des domaines aussi variés que la politique, l’astrologie et bien évidemment les phénomènes paranormaux, etc. Cet effet peut se résumer ainsi, plus vous dites de choses vagues et creuses, plus vos auditeurs s’y reconnaissent. Je vais en citer quelques exemples afin de permettre au lecteur d’appréhender cet effet.

Dans le domaine politique, je cite :

  • Je reste fondamentalement persuadé que la situation d’exclusion que certains d’entre vous connaissent, interpelle le citoyen que je suis et nous oblige tous, à aller de l’avant dans la voie d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun.

Cette phrase si belle (voire limite compliquée à comprendre), est complètement creuse et vague et pourtant, nous écoutons cette phrase la veille du second tour et on risque de voter pour le candidat. Il n’y a véritablement aucun contenu précis, j’ai envie de dire. OK ! C’est quoi ton plan ? Dans quoi m’embarques-tu ?

Un autre exemple,

  • Je tiens à vous dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise oblige à la prise en compte encore plus effective, d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice.

En somme, plus l’orateur est vague et creux et s’exprime avec conviction, plus nous adorerons, c’est comme s’il nous chantait une berceuse, nous enivrait d’illusions. Dans le livre, est reporté un tableau (de Jacques Poustis de la Réunion) sur 4 colonnes et 8 lignes avec autant de phrases creuses (les exemples cités ci-dessus ont été tirés du tableau), en considérant les combinaisons possibles, je peux vous écrire un discours politique et le pire c’est que vous allez l’adorer, bien évidemment, il faudrait que je sois connu un minimum, mais pour cela, il y a tous les médias qui vont allégrement nous mettre plein la vue si j’ai des copains.

En synthèse, nous votons pour un candidat grâce à l’effet puits (ou par réaction, ce qui revient au même) et non de manière réfléchie. Car ces mêmes phrases creuses ne font que vibrer des cordes sensibles ou sensibilisées, suite à nos expériences personnelles. Dans le prochain article, je vais parler de votre horoscope !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités

Protégé : AC : Question sur le dé-ioniseur portable PII

17 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Généralités

AC : Quelques éclaircissements concernant l’assistance que je peux vous apporter

Je viens de recevoir un second courrier d’un lecteur du blog me demandant mon assistance téléphonique, ci-dessous son courrier.

Bonjour Mr Ghaloustians,

J’ai toujours des questions autour de la fabrication de l’AC. Serait-il possible de se contacter par téléphone que je trouve plus propice à un échange fructueux. je vous laisse mon portable si toutefois vous acceptez de bien vouloir me joindre : 06——–

D’avance merci

Eric,

Cher Monsieur,

Je comprends tout à fait que vous ayez besoin davantage d’éclaircissements quant à la fabrication de l’argent ionique/colloïdal. En effet, je suis dans le regret de vous annoncer que je ne souhaite pas faire de l’assistance téléphonique. Imaginez vous, tout un chacun me demandant de les appeler pour que je réponde à leurs questions. Que fais-je donc dans la vie ? J’ai un travail pour nourrir ma famille, comme j’imagine vous et éventuellement une vie privée !

Ce travail de recherche documentaire et de rédaction me demande beaucoup de temps, en plus de mon propre boulot et ma vie de famille avec quatre enfants. Je ne puis faire de l’assistance téléphonique, et je dirai que vous n’êtes pas le premier et je pense que vous ne serez pas le dernier à me demander de l’assistance téléphonique.

Afin d’aider tout un chacun, j’ai écrit un livret qui n’est certes pas gratuit, ni remboursable par la Sécu, mais peut déjà vous aider. Vous pouvez également vous abonner pour un an au prix de 13 euros, ce qui n’est vraiment pas cher si du moins, vous pouvez vous le permettre.

Généralement, quand un lecteur du blog m’écrit pour un conseil, mon éthique veut que je lui répond et aussi sincèrement et honnêtement que je puisse. Pour rappel, la sincérité n’est pas la vérité ! Mais, s’il s’agit de répondre à davantage de questions, j’aime autant que la personne s’abonne, et je répond à toutes ses questions, du moins, dans la mesure où je puisse le faire. Mais uniquement par courrier électronique, car vous comprenez, j’ai l’obligation et le désir de protéger ma vie privée !

Si je cède, ni vous ni les autres seront responsables, le seul qui sera responsable, sera moi ! Donc, par conséquent, je ne peux pas vous appeler pour répondre à vos questions, si toutefois, vous vous abonnez ou achetez mon livret, alors je me ferai un plaisir de répondre à vos interrogations par courrier électronique dans la limite de mes capacités afin que vous deveniez autonome et dirai-je pourquoi pas, encore plus informé que moi.

Pour rappel, si vous ne voulez dépenser aucunement car vous êtes convaincus comme le lecteur qui m’avait dit « qu’une passion doit restée gratuite » (voir l’article Éclaircissements sur le principe de rendre payant les articles*), je comprends et respecte votre point de vue, dans ce cas ci, je vous invite à vous tourner vers le livre de Frank Goldman qui est disponible en pdf gratuitement sur internet (autrement le livre est indisponible), quoique, je pense que vous m’ayez mentionné son livre dans votre dernier courrier, ce qui me fait dire que vous l’avez déjà lu.

Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire et j’espère que vous comprenez ma position, sinon, je ne puis rien faire pour vous, c’est ainsi et pas autrement !

Cordialement,

* D’ailleurs ce même lecteur s’est abonné plus tard et a fait son mea-culpa, puisque depuis six mois maintenant, il doit m’envoyer un document qu’il aurait du écrire, je l’attends toujours ! Je vous garantis que le travail de rédaction et de recherche documentaire (comme tout autre travail) ne se fait pas en claquant des doigts et même avec passion !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités

AC : Nouveau témoignage au sujet des dents

J’ai déjà rapporté un témoignage concernant les maux de dents et comment ces derniers ont disparu à l’aide de l’argent ionique/colloïdal. De plus, il y a quelques jours, j’ai publié un témoignage d’un des abonnés, celui d’Ali qui évoquait un abcès dentaire et comment il s’en est sorti avec de l’argent ionique/colloïdal. Je rapporte le témoignage de mon neveu qui est passé chez nous hier pour dormir et il est reparti ce matin.

Hier soir vers 20h00, il me demande un Doliprane, je lui demande pourquoi, il me dit qu’il a mal à une dent, il m’explique avec ses mots de 12 ans qu’il a été chez le dentiste (mercredi dernier) et que ce dernier lui a dévitalisé un nerf pour lui mettre une couronne. Je lui propose de l’argent ionique/colloïdal (9 ppm) à boire et garder la solution (dans la bouche) à l’endroit où il a mal et puis au bout de quelques minutes l’avaler. Il prend deux gorgées et à chaque fois, il garde en bouche 2-3 minutes et puis il avale.

Une demi-heure après, il revient me voir en disant qu’il a vraiment très mal et qu’il voudrait un Doliprane*, je lui donne un paracétamol (Ratiophram) de 1000 mg pour calmer le mal, or une heure et demi après, il me dit qu’il toujours mal, je lui demande de reprendre de l’argent dans ce cas ci, car je ne vais pas lui donner un deuxième, sur ce, il reprend 5 gorgées à intervalle de 10 minutes chacune et me dit qu’à chaque prise, cela calme la douleur.

Ce matin au réveil, je lui demande comment va la douleur ? Il me dit qu’il ne ressent plus rien, il doit retourner voir le dentiste pour la suite de l’opération pour fixer la couronne. Toujours est-il que, l’enfant ressentait un effet positif de l’argent sur la douleur de sa dent.

Je n’ai pas encore expérimenté ce genre soin dentaire sur aucun membre de notre famille (ma femme et mes enfants), mais le jour ioù cela sera nécessaire, certainement que je vais soigner avec de l’argent ionique/colloïdal et puis voir mon dentiste pour aborder ce sujet avec lui pour voir ce qu’il en pense.

* Toujours est-il que depuis que l’on se soigne à l’argent ionique/colloïdal, ma femme qui était un gros consommateur de Doliprane, ne l’est plus (par rapport à moi, qui en prend quasiment jamais) !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Nouvelle question sur la nature de l’eau à utiliser pour l’argent ionique/colloïdal.

8 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Questions Étiquettes :

AC : Nouveau témoignage d’un abonné du site sur les bienfaits de l’argent ionique/colloïdal

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné du site qui témoigne des bienfaits de l’argent ionique/colloïdal. Ci-dessous, son récit.

Bonjour,

Pour la santé, j’ai soigné la bronchite asthmatique d’un membre de ma famille en 48h00 avec 400ml d’AC à raison de 5ml toutes les 2 heures. Je viens de lui envoyer 1 litre d’AC à 10-11 PPM pour qu’il consolide sa guérison.

Pour ma part, je n’ai plus de sinusites à répétition (3 à 4 par an pendant plusieurs semaines) depuis que je me soigne à l’AC. De plus j’avais il y a 15 jours un abcès dentaire douloureux, sous une racine, diagnostiqué par mon dentiste. Cet abcès a disparu au bout d’une semaine sous le seul traitement de l’AC.

Avec mes cordiales salutations

Ali,

Bonsoir Ali,

Merci beaucoup pour ce témoignage qui je l’espère sera utile pour l’ensemble des lecteurs du site. Cela me comble de joie d’apprendre que vous vous portez mieux !!!

Chapeau bas à tous ces scientifiques, biologistes, médecins, dentistes et physiciens etc. qui refusent de se corrompre et s’adonner au commerce de la santé uniquement pour le profit et le gain immédiat !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Questions d’un lecteur sur l’argent colloïdal

5 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Questions Étiquettes :