Archive

Archive for the ‘Risques’ Category

Protégé : AC : Détoxication à l’aide de l’argent colloïdal

6 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Témoignage d’un abonné sur la pertubation de la flore intestinale suite à la prise d’argent colloïdal.

13 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : La toxicité de l’argent (Ag)

29 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

AC : Nouvelle version du livret « Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? »

Je viens de publier une nouvelle version du livret « comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal? ». Dans cette version, j’inclus le générateur que j’utilise depuis janvier, plusieurs abonnés dont un récemment m’ont sollicité sur la méthode de fabrication et notamment tous les petits réglages, je les ai répondu sur le site avec des schémas détaillés de branchement. Je me suis enfin décidé de mettre quelques photos du générateur dans l’annexe du livret.

J’ai également apporté quelques autres modifications et ajouts, si vous vous êtes procurés le livret et vous n’avez pas reçu par courrier électronique la nouvelle version, n’hésitez pas à me le demander. Normalement, vous l’avez tous reçu !


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : De nouveau, pourquoi il vaut mieux se contenter d’une concentration de 5 ppm avec la méthode LVDC ?

17 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : L’histoire de la toxicité de l’argent

28 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques Étiquettes :

Protégé : AC : Que dit « Project On Emerging Nanotechnologies » au sujet de la toxicité des nanoparticules d’argent? (III)

22 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques Étiquettes :

Protégé : AC : Que dit « Project On Emerging Nanotechnologies » au sujet de la toxicité des nanoparticules d’argent? (II)

21 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Que dit « Project On Emerging Nanotechnologies » au sujet de la toxicité des nanoparticules d’argent?

20 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques Étiquettes :

Protégé : AC : Conséquences de la dissémination de l’argent dans l’environnement (Université de Toulouse)

1 avril 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques

Protégé : AC : Effets néfastes de l’argent sur l’Homme (Université de Toulouse)

22 mars 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Les nanoparticules d’argent dans le domaine agro-alimentaire (Université de Toulouse)

7 mars 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques, Traitements Étiquettes :

AC : Résultats du septième sondage

Je vous remercie d’avoir participé au sondage qui a duré 4 mois (4 novembre 2010 au 4 mars 2011) et qui concernait les causes probables d’argyrie, voir ci-contre la question posée : « De quelle manière avez vous été victime d’argyrie (décoloration de la peau) ? ». Ci-dessous, les différentes réponses proposées dans le cadre de ce sondage.

 

Catégorie Réponses
A J’ai pris sous forme orale ou des pansements de l’argent ionique contenant majoritairement des ions d’argent (Ag+) avec une concentration > à 20 ppm
B J’ai travaillé dans l’industrie argentifère pendant plusieurs années
C J’ai de l’argenterie et je m’en sers depuis plusieurs années
D J’ai pris sous forme orale ou des pansements des sels d’argent de manière régulière
E J’ai pris sous forme orale ou des pansements de l’argent colloïdal contenant majoritairement des particules d’argent avec une concentration inférieure à 20 ppm
F J’ai pris sous forme orale ou des pansements des composés d’argent de manière régulière
G J’ai pris sous forme orale ou des pansements de l’argent colloïdal contenant majoritairement des particules d’argent avec une concentration > à 20 ppm
H J’ai pris sous forme orale ou des pansements de l’argent ionique contenant majoritairement des ions d’argent (Ag+) avec une concentration inférieure à 20 ppm
I Autres

 

Et un graphique qui permet de visualiser les différentes réponses (9 au total) :

De quelle manière avez vous été victime d'argyrie (décoloration de la peau) ?

De quelle manière avez vous été victime d'argyrie (décoloration de la peau) ?

Parmi les trois réponses données dans la catégorie « Autres », deux correspondent à des cas d’absence d’argyrie par des utilisateurs d’argent ionique/colloïdal et un cas correspond à un utilisateur qui n’en prend pas du tout. Je vous laisse le soin de tirer vos propres analyses, sachant que pour les abonnés, je vais très prochainement proposer un document contenant mes commentaires.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Electricité, Electromagnétisme, Questions, Risques Étiquettes :

AC : Témoignage sur l’argentyn 23 et le virus HPV

Je viens de recevoir un témoignage d’Audray, la personne qui m’a posé une question il y a quelques temps sur le virus HPV et argentyn 23. Je vous laisse apprécier son témoignage.

Bonjour,

Je vous remercie beaucoup de votre retour.

Je comptais naturellement vous tenir informé du résultat, sachez déjà qu’une patiente de ce même ostéopathe a essayé ce traitement avec succès en 2009 , frottis illustrant une atteinte sévère du col de l’utérus par le virus HPV; elle refuse l’intervention, et fait un traitement à base d’argentyn 23. 6 mois après, résorption totale des anomalies.

Je suis donc confiante quant à l’efficacité du traitement, mon seul soucis, j’ai bien compris que l’argent colloïdal pouvait être nocif lorsqu’il est mal préparé. C’est donc plus sur la qualité de ce produit, et du laboratoire qui le fabrique, que je m’interroge.

Cordialement,

Audray,

Merci Audray pour ce témoignage, j’espère qu’il sera utile pour les autres lectrices du blog.

Bien Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : AC : Question sur Argentyn 23 et le virus HPV

18 février 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Questions, Risques Étiquettes : , ,

Protégé : AC : Comment l’argent se dépose dans les tissus et devient toxique ? (d’après l’agent gouvernemental américain de la santé)

9 février 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Résistance des micro-organismes aux ions Ag+ (Université de Toulouse)

28 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : L’argent et le soufre (Ag2S), quel rapport avec l’argent colloïdal suite et fin

19 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : L’argent et le soufre (Ag2S), quel rapport avec l’argent colloïdal

14 janvier 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Argent Colloïdal, Risques Étiquettes : , ,

Protégé : AC : Réponse à une question sur l’argent colloïdal et les ondes, suite et fin

24 décembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : AC : Réponse à une question sur l’argent colloïdal et les ondes

20 décembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Mécanismes d’action des ions Ag+ (Université de Toulouse) Suite

2 décembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Mécanismes d’action des ions Ag+ (Université de Toulouse)

30 novembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Argyrie 9 : Décoloration de la peau due à la fabrication artisanale d’argent colloïdal

23 novembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Risques Étiquettes : ,

Protégé : Argyrie 8 : Coloration due à l’argent

21 novembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Généralités, Risques Étiquettes : , ,

Protégé : Argyrie 7 : Hypothèses émises sur l’action de l’argent pour engendrer l’argyrie chez une personne

11 novembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Les propriétés physiques, chimiques et anti-biologiques de l’argent métal selon le journal de dermatologie de l’université de Californie Davis

30 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Toxicologie de l’argent métal selon le journal de dermatologie de l’université de Californie Davis

26 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Risques Étiquettes : ,

Protégé : Argyrie 6 : décoloration des yeux due à l’argent suite & fin

26 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Risques Étiquettes : , , ,

Protégé : Argyrie 5 : décoloration des yeux due à l’argent

22 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Le nitrate d’argent versus les ions d’argent

12 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Risques, Traitements Étiquettes : , , , ,

Protégé : Pourquoi le Collargol a été abandonné par les médecins

7 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Argyrie 4

3 octobre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : Argyrie 3

30 septembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Documentation, Risques Étiquettes : , , ,

Protégé : Argyrie 2

30 septembre 2010 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Risques Étiquettes : ,

L’Argyrie

Je vais écrire une série d’articles sur l’Argyrie afin de nous permettre de mieux comprendre ce phénomène et surtout les causes. Du moins, c’est un objectif que je me donne sans être sûr de l’atteindre, mais comme on dit, il faut bien commencer quelque part.

Bien évidemment, le premier endroit qui me vient à l’esprit où je peux faire mes recherches est la base documentaire de la bibliothèque de France.

Donc, le premier livre qui m’a servi de support se trouve ici : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5774280k.hl.r=Argyrie.f893.langFR et s’intitule « Traitement des maladies de la peau… » écrit par le Dr L. Brocq,… La partie pharmacologique a été revue par M. L. Portes,… 2e édition corrigée et augmentée.

Dans les extraits que je rapporte ici, il est question de « nitrate d’argent » ou de « sels d’argent ». Alors, vous allez tous vous sentir soulagés en disant, « ce n’est pas de l’argent colloïdal ». Mais méfiance, parmi les personnes qui prennent de l’argent colloïdal, comment être certain qu’elles ne mettent pas un peu de sel pour accélérer l’électrolyse ? Comment s’assurer que l’eau utilisée soit pure et exempte d’éléments minéraux qui viendraient se combiner avec les ions ou particules d’argent ? Comment s’assurer qu’au cours du stockage de l’argent colloïdal produit à l’aide de l’électrolyse, il n’y a pas d’impuretés qui viennent perturber la solution.

Nous avons déjà vu que de l’eau distillée laissée à l’air perdait sa pureté initiale. Il suffit de laisser de l’air dans une bouteille à moitié vide pour que l’air s’y pénètre et contamine l’eau distillée. Pour toutes ces raisons, une personne peut croire consommer de l’argent électro-colloïdal pur et pourtant ingérer des possibles sels d’argent, certes à petites doses et à la longue connaître l’Argyrie. Allons nous conclure que c’est du à l’argent colloïdal ?

Une bouteille d’argent colloïdal utilisée et vide à moitié est contaminée par l’air ambiant, de la poussière et autres contaminants présents dans l’atmosphère y pénètrent. L’idéal dans ce cas ci serait comme l’on fait avec les bouteilles de vin; pomper l’air introduit dans la bouteille, par exemple.

D’ailleurs concernant le nitrate d’argent ou tout autre sel d’argent, votre médecin ne vous prescrira pas au delà d’une certaine dose.

Je vous laisse donc avec quelques extraits tirés du livre mentionnés ci-dessus :

Je cite :

Page 350 :

Chez les personnes qui prennent du nitrate d’argent ou tout autre sel d’argent à l’intérieur, il se développe parfois une coloration des téguments, presque toujours générale, mais beaucoup plus marquée aux points qui sont directement exposés à la lumière. Les muqueuses, telles que les conjonctivites, la face interne des joues, peuvent être intéressées ; d’après Duguet, le premier symptôme de l’argyrie serait même constitué par un liseré bleuâtre situé aux gencives près de la dent, et analogue au liseré saturnin. La teinte de la peau dans l’argyrie est ardoisée, ou un peu brunâtre avec des reflets bleuâtres presque métalliques.

Cette coloration, qui serait due à un dépôt d’argent métallique ou de sel d’argent dans les tissus ne survient qu’après une administration longtemps prolongée de la substance ; mais une fois produite elle est pour ainsi dire indélébile et résiste aux médications les plus variées, iodure de potassium à l’intérieur, lotions alcalines à l’extérieur, etc…

Page 394 :

L’usage prolongé des sels d’argent peut déterminer dans certains cas une argyrie (voir ce mot) extrêmement prononcée et la muqueuse buccale présente alors parfois un reflet bleuâtre, mais cet état ne saurait être confondu avec l’affection que nous étudions.

Page 566 :

Enfin il est certaines substances qui, administrées à l’intérieur pendant un temps plus ou moins long, donnent aux téguments et aux ongles des colorations persistantes. Le nitrate d’argent les teint lentement en brun ardoisé (voir Argyrie), et l’indigo en bleu.

Fin de citation

Titre : Traitement des maladies de la peau… par le Dr L. Brocq,… La partie pharmacologique a été revue par M. L. Portes,… 2e édition corrigée et augmentée
Auteur : Brocq, Louis (Dr)
Éditeur : O. Doin (Paris)
Date d’édition : 1892
Type : monographie imprimée
Langue : Français
Format : In-8° , IX-895 p.
Format : application/pdf
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k5774280k
Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE113-15 (A)
Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb30164129r
Provenance : bnf.fr

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Documentation, Risques Étiquettes : ,

Supputations au sujet du possible cas d’Argyrie signalé dans le sondage sur les effets secondaires

Bon,

Je viens de recevoir un courrier d’un lecteur du blog m’informant qu’il a fait des recherches sur Internet afin de trouver des cas d’Argyrie rencontrés suite à une prise prolongée d’Argent Colloïdal (obtenu à l’aide de la méthode électrique), or il n’en a pas trouvés. Cette même personne suppose que le cas d’Argyrie signalé dans le sondage ne doit pas être un cas réel. Voir son courrier ci-dessous :

Citation

Merci de votre réponse,

Je pense que les personnes qui ont coché la case Argyrie dans votre sondage ont sûrement fait une erreur ou bien alors sont de mauvaise foi, j’ai fait beaucoup de recherches sur l’Argyrie  (sur le net) et d’aprés ce qu’il en ressort, tous les cas d’Argyrie sont dus à des consommations excessives d’argent et sur du long terme, mais, il n’y a apparemment aucun cas avéré avec de l’argent électrocolloïdal que les gens utilisent ou fabriquent aujourd’hui.

j’ai trouvé un article qui peut-être pourra vous aider pour votre prochain article

http://www.acheterargentcolloidal.com/PBCPPlayer.asp?ID=465118

cordialement,

Fin de citation

Tout d’abord merci pour le lien qui serait intéressant, dans la mesure où il y a quelques références qui permettront d’approfondir le sujet. Comme évoqué dans l’article ci-contre La toxicité de la solution de l’argent colloïdal, dont le contenu est tiré du livre de Frank Goldman et abonde dans le même sens que le site ci-dessus. Ce dernier évoque l’absence de cas rencontré d’Argyrie du à l’argent électrocolloïdal.

Cependant, Frank Goldman ajoute également que cette absence est due en partie au manque de moyens investis et d’études scientifiques réalisées dans ce domaine. Autrement dit, on en sait rien, c’est une supposition fondée sur le fait qu’il n’y a pas eu de cas avérés. Or, si on prend le cas de la France, combien de personnes utilisent l’Argent colloïdal et depuis combien de temps, est-ce un nombre suffisant pour tirer les conclusions qui arrangent nos désirs. S’agit-il d’une méthode scientifique pour dire que l’Argyrie n’est pas causé par l’argent électrocolloïdal? J’ai un peu de mal avec ce raisonnement. Peut-être que je me fourvoie, alors que de toute évidence, c’est vrai.

Tenez, je vous donne un autre exemple, Dr. O. Becker, dans ses deux livres « The Body Electric » et « Cross Currents » parlent de quelques expériences menées sur des salamandres et des souris chez qui, des cellules cancéreuses ont été introduites. A l’aide de l’électro-thérapie (voir les divers articles que j’ai écrits tirés du livre « The body electric ») il a réussi à ce que les cellules cancéreuses se dé-différencient en cellules souches pour se différencier en cellules spécifiques saines, autrement dit, les animaux ont été guéris. Il a même essayé sur des humains dont la thérapie a été un succès. Cependant, il reste sur ses gardes, puisqu’il dit dans ses livres, qu’il n’a pas pu obtenir le financement nécessaire pour mener des études approfondies afin de poursuivre et de confirmer ses découvertes. Par conséquent, il ne crie pas victoire. Malgré ses découvertes, la communauté scientifique et médicale n’a pas voulu suivre cette voix. Par contre, celle ci poursuit toujours la voix mécaniste. Pour mieux comprendre la confrontation entre mécanistes et vitalistes, voir les articles sur l’Électromagnétisme.

Et pour revenir à la personne qui a répondu au sondage, il se peut qu’elle se soit trompée de case à cocher. Cependant, il me semble qu’il règne encore et toujours une sorte de brouillard qui se forme dans la compréhension autour de l’argent, des sels d’argent, de l’argent colloïdal (obtenu à l’aide de composés chimiques), de l’argent électrocolloïdal, voire des composés organiques à base d’argent. J’opterai plus pour l’option d’une personne qui pense avoir pris de l’argent colloïdal, alors que c’était un composé d’argent. Du moins c’est ce que j’espère. Toujours est-il que sa réponse, qu’elle soit une farce ou pas, a suscité en moi le désir d’approfondir cet aspect de l’argent.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Questions, Risques Étiquettes : , ,

Le Figaro parle des effets bactéricides de l’argent et de sa toxicité « éventuelle »

Personnellement je pense que le Figaro est une des références en matière de propagande de la pensée unique, et je suis plutôt animé au sujet de ce journal comme d’autres, du même esprit que celui qui animait Nathanaël lorsqu’il dit de Jésus : « Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon? ». Souvent, quand je croise des articles issus de ce journal et bien d’autres, c’est plus fort que moi, mon esprit critique se met à vibrer davantage, toujours est-il qu’à cause ou grâce à mon sens de partage (solidarité exige) je voudrai vous faire part de l’article dont le lien est ci-contre Première réglementation sur les nanoparticules.

Qu’apprend-on en synthèse? Rien de nouveau sous le ciel, les mêmes choses que bien d’autres articles, c’est -à-dire, bientôt une avalanche de réglementation, secundo, l’effet bactéricide de l’argent, et enfin, on ne sait pas trop si les ions d’argent sont toxiques ou pas, bien évidemment, les partisans de l’argent ionique diront que non et les adversaires attendent toujours les résultats scientifiques sérieux. Toujours-est-il qu’il est difficile de trouver une avalanche d’études sérieuses qui parlent avec clarté de la toxicité ou non des ions d’argent.

Pas plus tard qu’hier, en visite chez mon médecin de travail pour une vérification annuelle, lorsque je parle de l’argent ionique, étant naturopathe également, il me réplique que c’est toxique et me demande si je veux regarder les vidéos des hommes et des femmes qui ont tourné au gris, sur ce, je lui réplique qu’en effet, je serai intéressé par ses conseils en matières de livres et d’études de cas, mais qu’à part deux vidéos qui circulent sur internet concernant deux hommes, je n’arrive pas à mettre la main sur des études scientifiques.

De deux choses l’une, soit la consommation d’argent ionique n’est pas si répandue que cela, soit les études scientifques sur le sujet ne sont pas exhaustives. Je suis resté hélas déçu de sa réponse, puiqu’il m’a répondu que tout était dans sa tête et qu’il n’avait pas de livres ni de vidéos à me refiler. Or, je pense comme beaucoup de personnes, du moins je l’espère, cet homme a dû faire beaucoup de recherches mais rien de tangibles pour transmettre à son prochain, si ce n’est qu’une vague idée. Bien évidemment, puisqu’il est médecin et en plus naturopathe, personne va vérifier ses dires, confiance exige et c’est là que le bât blesse, comment ne pas se laisser mener par le bout du nez tout en faisant confiance? Je ne vois pas d’autres solutions que de prendre ses responsabilités et faire des recherches tout en gardant un esprit critique mais ouvert, cette partie ci demande beaucoup de patience et de temps, or de nos jours, le temps nous est compté, puisqu’on doit travailler plus pour …

Par conséquent, je réitère ma demande faite dans l’article précédemment écrit, si vous êtes en mesure d’apporter une expérience ou un témoignage sérieux sur les effets toxiques des ions d’argent, voire, la décoloration de la peau, je vous saurai gré.

N’hésitez pas à m’écrire.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Documentation, Questions, Risques, Témoignages Étiquettes : , ,

Contributions au traitement des septicémies à l’aide d’agents chimiques kahn, Pierre (Dr) 1923

Il me semble important de rapporter les succès rencontrés dans l’utilisation de l’argent colloïdal dans divers traitements, mais également les échecs. Et bien comme promis, je vous rapporte dans cet article des cas d’échecs suite à des injections d’Electrargol (argent colloïdal, obtenu par voie électrique) faites sur des patients.

C’est bien les premiers cas de décès dus à l’argent colloïdal que j’ai trouvés lors de mes recherches (qui restent très sporadiques, bien évidemment) dans des documents médicaux. Ci-dessous, un extrait tiré de « Contributions au traitement des septicémies à l’aide d’agents chimiques » à la page 26 écrit par le Dr. P. Kahn. Ces décès seraient parvenus suit à l’injection intraveineuse d’Electrargol.

Je cite :

L’argent colloïdal électrique ou électrargol a fait le sujet de trop nombreux ouvrages pour que j’y revienne ici. Il a été employé avec des résultats variables dans à peu près toutes les infections. Mais les résultats obtenus ne nous semblent pas supérieurs à ceux obtenus avec les autres préparations colloïdales et, d’autre part, les injections intraveineuses s’accompagnent de réactions immédiates impressionnantes et même dramatiques.

On signale des cas, non seulement de collapsus cardiaque (M. Labbé, M. Villaret), mais aussi de mort (M. Camuset, M. Grenel, M. Longin, M. Salomon, etc.). Dans nombre de cas, l’injection a aggravé l’état des patients par sa violence même, en trainant le surmenage et le fléchissement de certains organes.

Ce sont ces raisons qui nous ont engagé à passer sous silence le plus connu des colloïdes thérapeutiques, ainsi d’ailleurs que la collobiase d’or dont les dangers sont peut-être encore plus grands et dont les effets sont plutôt inférieurs à ceux obtenus avec les autres colloïdes.

Fin de citation

Ce qu’on apprend de cet extrait, c’est qu’au début du siècle dernier, il y a eu un tel foisonnement d’idées, d’expériences, de découvertes et enfin d’essais thérapeutiques autour des colloïdes métaux. Que forcément comme aujourd’hui, avec d’autres médications, certaines limites du bon sens ont été dépassées, pour en savoir davantage, il est bien évidemment intéressant d’étudier les cas mentionnés ci-dessus en détail. On peut se poser la question, quelle a été les doses injectées et à quelle fréquence? Et puis quelles étaient les concentrations de ces colloïdes ? A l’époque, c’était les laboratoires CLIN qui fabriquaient les colloïdes métaux.

Quelque soit le traitement, le corps humain reste un amas de tissus et d’organes en réaction. Selon certains, la chimiothérapie fait partie du traitement pour combattre le cancer, or combien de personnes ont été irradiées par elle? Et combien de cas désespérés ont été passés sous silence?

Dans un prochain article, je compte bien mentionner quelques cas de décès en détail.

*Titre : Contributions au traitement des septicémies à l’aide d’agents chimiques
Auteur : Kahn, Pierre (Dr)
Éditeur : Le François (Paris)
Date d’édition : 1923
Type : monographie imprimée
Langue : Français
Format : In-8° , 31 p.
Format : application/pdf
Droits : domaine public
Identifiant : ark:/12148/bpt6k5624541w
Source : Bibliothèque nationale de France, département Sciences et techniques, 8-TE81-56
Relation : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb306716791
Provenance : bnf.fr

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

RÈGLEMENT (CE) N° 1170/2009 DE LA COMMISSION du 30 novembre 2009

Bon, il y a une dizaine de jours je reçois une information par mail d’un lecteur me prévenant que la DGCCRF vient de débarquer chez un fabriquant d’argent colloïdal pour leur demander de cesser de suite la vente sur Internet de ce produit. Ci-dessous un extrait du document émanant de la Direction départementale de la protection des populations du Finistère, Service de l’alimentation. Ce document est adressé quelques jours après le contrôle effectué dans les locaux de l’entreprise pour demander explicitement de cesser toute vente d’argent colloïdal.

J’ai volontairement pris un extrait qui peut nous intéresser tous sans évoquer bien évidemment le nom de l’entreprise. Voici les extraits qui peuvent nous concerner tous. Par ailleurs, j’ai du retranscrire sans omettre un quelconque oubli ou ajout de ma part, puisque les documents originaux étaient en PDF scannés. J’ai volontairement retiré à colloïdal la lettre « e » de trop dans le document, là où il le fallait bien sûr.

Je cite

… Lors du contrôle de votre activité, réalisé le 17 juin dernier, ma collaboratrice a constaté que vous fabriquez des compléments alimentaires contenant de l’argent colloïdal, produits que vous commercialisez via votre site de vente à distance …

Fin de citation

Dans le document officiel, quelques points sont énumérés dont j’ai extraits certains qui peuvent être intéressants, les voici :

Je cite

2) Par ailleurs, les étiquetages des compléments alimentaires doivent être conformes aux dispositifs générales du code de la consommation (en particulier ses articles R.112-1 à R.112-31) ainsi qu’aux dispositions spécifiques du chapitre III du décret du 20 mars 2006 précité.

L’article R.112-7 du code de la consommation dispose que « l’étiquetage d’une denrée alimentaire ne doit pas faire état de propriétés de prévention, de traitement et de guérison d’une maladie humaine ni évoquer ces propriétés. »

En conséquence, les allégations thérapeutiques ne sont pas autorisées. Vous ne pouvez pas utiliser sur les étiquetages des produits ou sur tout autre support commercial (fiches techniques, internet, …) de mentions du type : « l’argent colloïdal peut se rapprocher de l’action d’un antibiotique à large spectre ». « La majorité des antibiotiques sur prescription médicale, ne tuent qu’une partie des agents cause de maladies alors que l’argent colloïdal est efficace contre environ 650 diverses maladies », etc….

3) Le Règlement (CE) 1170/2009 du 30/11/2009 liste dans ses annexes les nutriments (vitamines et minéraux) et leurs formes d’apports qui peuvent être ajoutés dans les denrées alimentaires dont les compléments alimentaires.

L’argent sous forme colloïdale est un minéral qui avait été admis à titre dérogatoire dans les compléments alimentaires, dans l’attente de son évaluation par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (EFSA). Or, dans son avis du 1er avril 2008, l’EFSA a conclu que la sécurité d’emploi de cette substance n’a pas été établie. L’argent colloïdal n’a pas été repris dans les annexes du Règlement (CE) 1170/2009 précité.

Dès lors, les compléments alimentaires en contenant ne peuvent plus être commercialisés sur le territoire de l’Union Européenne.

4) Lorsque ma collaboratrice vous a informé que vous ne pouviez pas commercialiser de compléments alimentaires contenant de l’argent colloïdal, vous avez déclaré vouloir commercialiser vos produits comme des cosmétiques.


Fin de citation

Je ne vais pas continuer avec la réponse qu’ils ont faite,en synthèse, il ne faut pas être né de la dernière pluie, puisqu’il faut passer à travers mille et une démarche administrative avant de pouvoir vendre sous forme cosmétique (et non buvable), de quoi décourager les artisans ou les patrons de PME/PMI à laisser tomber l’idée même de se lancer.

Bon voilà, je vous laisse penser ce que vous voulez. Pour info, aux États-Unis, ils ont voulu faire la même chose, or là bas, les gens se sont mis à défendre leur droit en disant, d’accord, vous dites que c’est un produit dangereux, alors prouvez le. Ils les ont trainés devant la justice et ils ont eu gain de cause.

Bref, je vous conseille de faire un tour chez François Asselineau, si vous ne l’avez pas encore fait, cet homme mériterait un peu plus d’attention dans ce paysage politique corrompu. Lisez ses écrits sur la constitution européenne et notamment sur l’imposture de la déclaration de Robert Schuman que ma fille en CM1 a du apprendre à l’école cette année (si vous ne les avez pas encore lus), ils sont instructifs et regardez ses vidéos (si vous ne les avez pas encore regardées), vous apprendrez beaucoup sur la constitution européenne.

En synthèse, si on veut se bouger, il faut trouver  le commissaire européen (ou si on veut le ministre) en charge de ces questions et le bombarder de lettres. C’est lui le « Boss », cela fait depuis un certain temps que le premier ministre français, le président de la République et tutti quanti n’ont plus de pouvoir, le pouvoir est dans les mains des commissaires (non élus et placés par les copains bien naturellement), les autres ne sont que des potiches pour amuser la galerie, c’est à dire vous et moi.

Pour ceux ou celles qui s’intéressent à cette liste voir ci-contre => RÈGLEMENT (CE) N o 1170/2009 DE LA COMMISSION.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.