Archive

Archive for the ‘Généralités’ Category

Protégé : MC : Nano-particules, nano-matériaux et nano-technologie

3 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Nous vous assistons dans la réalisation d’appareils pour fabriquer des solutions colloïdales

Je viens de créer une page « Assistance« .

Afin de vous assister dans la réalisation de votre générateur ionique/colloïdal, notre équipe (moi-même fondateur du site et Frédéric, électronicien avec vingt ans d’expérience) sont à votre disposition. Un générateur ionique/colloïdal basé sur la méthode LVDC (Low Voltage Direct Current, voir le livret « Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal pour plus de détails) permet de réaliser une électrolyse en produisant des ions et des particules (colloïdes).

Avec votre générateur, vous pouvez fabriquer des ions d’argent et des particules d’argent (muni d’électrodes d’argent). Vous pouvez également réaliser avec des électrodes de magnésium, zinc, cuivre et d’autres métaux des solutions colloïdales. Afin d’évaluer les bienfaits des métaux à l’état colloïdal, parcourez le site.

Notre équipe apporte son expertise dans la réalisation de générateurs. Vous avez envie de vous lancer dans la fabrication de votre appareil selon vos goûts. Alors, vous serez bien encadrés par ces deux experts.

J’ai laissé un formulaire de contact sur la page qui vous permet de nous faire part de votre projet et vous recevrez un devis.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

MC : Propriété universelle et intemporelle du métal Or

Dans un récent article, j’ai affirmé que le métal Or a été, est et restera une monnaie. Quoique l’or a certaines propriétés utilisées dans le domaine médical que j’ai rapportées et je vais continuer à faire. La nature ou pour certains, dieu, a donné aux hommes l’or dans un but bien précis, celui de maintenir la paix, la stabilité et enfin la prospérité.

Pour comprendre ce que dit ci-dessous  l’investisseur Harry Schultz, je vous invite à vous plonger dans les livres d’histoire et lire l’histoire de John Law et puis des assignats pendant la révolution française. Ce qui nous arrive à tous et à toutes est identique à ce qui s’est produit à ces époques et d’autres, à la différence qu’en terme de déflagration, elle sera d’une puissance inégalée, car un seul pays ne sera pas impacté, mais le monde entier, de L’ouest à l’est. Aujourd’hui, nous vivons une situation personnelle et mondiale du type « sauve qui peut ».

J’ai décidé d’étayer l’aspect monétaire dans ce blog comme sur http://www.argentexnihilo.org, tout simplement parce que les métaux or et argent n’ont pas uniquement des propriétés médicinales pour le corps, mais ces métaux ont également des propriétés médicinales pour l’esprit, la pensée, la société, les foules et surtout et avant tout la Démocratie. Je signalerai ces articles par un M (monétaire).

Ce que vous apprendrez au sujet de ces métaux sont à peine enseignés dans les universités, les grandes écoles de commerce ou d’économie. Pendant les deux premières années de fac (quoique discutable) ou de classes préparatoires, c’est du bachotage, c’est comme la première année de médecine, du simple bourrage de crâne, on ne vous demande pas de réfléchir ou de penser ou de philosopher, on vous prépare à des concours. Une fois que vous rentrez dans une école, on vous apprend (dans le domaine de l’économie) ensuite les techniques de marketing, commerce, économie de « marché », finance, optimisation etc.

Tout au long des études, vous n’avez pas le temps ou très peu de réfléchir, de cogiter, de confronter les penseurs, on déroule le rouleau compresseur et on fabrique des ouvriers spécialisés avec des étiquettes «cadre sup », « cadre moyen » etc., lorsqu’on commence à déchanter vers la quarantaine, c’est alors qu’on commence à prendre du recul pour peu que l’on soit décidé et que l’on trouve le temps. On se met à lire des libres penseurs et avec le temps, on découvre le monde autrement …

Alors qu’a-t-il à nous annoncer cet investisseur Harry Schultz que d’autres ne l’ont pas fait et pourquoi il faut prêter attention ?

Je cite

L’or est le pivot essentiel pour nos libertés individuelles (pas du groupe ou de la nation). L’or appartient au système monétaire comme un facteur déterminant. Nous retournerons à l’étalon d’or. J’avais l’habitude de compromettre en évoquant qu’un standard simili-or serait une version modifiée de Breton Woods, et c’est peut-être ainsi que cela évoluera. Mais à mon avis, nous devons nous battre pour un étalon-or pur, la forme ancienne ([sic] d’avant 1914), parce que cela a fonctionné ! Et pas seulement pour des raisons fiscales ! Cela oblige les nations à limiter leurs dettes, les dépenses et les régimes socialistes*, ces limitations formaient de bonnes habitudes de comportement, et ces habitudes déteignaient sur tout le monde. Les gens étaient plus honnêtes, moraux, décents, naturellement, parce que le système était honnête et moral.

Aujourd’hui nous avons les causes et effets inverses : aucune limite à ce que les gouvernements peuvent faire, contrôler, dicter; pas de limite sur la dette publique, le bien-être ou des régimes socialistes*. il n’y a pas de « gouverneur » qui dirige l’État. Cette habitude a déteint sur le public, les obligeant à s’endetter, perdre le respect pour le système et la moralité. L’effet apporte plus de divorces, de la fraude, la criminalité, les naissances illégitimes, des foyers brisés.

Lorsque la monnaie d’un pays perd sa base / de couverture, il n’existe aucune norme pour tout comportement. La monnaie fixe une norme qui se propage dans tous les domaines de l’activité humaine. S’il n’y a aucune couverture du papier-monnaie, il n’y aura pas de morale.

C’est pourquoi la monnaie basée sur l’or a si bien fonctionné et pourquoi les États-Unis l’ont quitté très lentement (à partir de 1913) pour se diriger vers la monnaie de papier sans aucune couverture. Avant, le $ était couvert par l’or à 100%. Mais lentement, comme on tranche un saucisson , cette couverture a été abandonnée par étapes successives, et aujourd’hui, il n’y a plus rien. Les effets de cette cause sont tout autour de nous.

Fin de citation

Les dires de cet investisseur résument parfaitement les conclusions auxquelles je suis arrivé après quatre années de lectures et de réflexions. Je dirai, l’origine des maux dans nos sociétés, vies privées, écoles, entreprises, etc. que chacun ressent est synthétisée ci-dessus.

On ne peut pas dissocier une société libre envisagée comme au siècle des lumières d’une monnaie basée (à 100%) sur l’or. Le métal or est un élément indispensable pour maintenir des institutions libres dans un pays, sans celui-ci, nous assisterons aux effets cités ci-dessous lentement, mais sûrement :

  1. La corruption du processus démocratique et la déliquescence des institutions;
  2. La concentration de la richesse entre les mains de quelques personnes;
  3. L’érosion de l’épargne et de la retraite de la classe moyenne;
  4. La perte de l’emploi par la classe moyenne et un chômage massif;
  5. L’effondrement de notre système économique qui apporte beaucoup de dur labeur et de souffrances;
  6. Un soulèvement social et un gouvernement de plus en plus contesté;
  7. Un changement dans la forme du gouvernement tendant vers une tyrannie;
  8. Perte de nos libertés en tant que citoyen.
  9. Et j’en passe …

* les régimes socialistes sont comme l’URSS, un État centralisé et non le PS (parti socialiste).


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités, Or

MC : Électrodes en vente chez http://www.pulsar.li/fr

Depuis peu, je commence à me documenter sur les métaux à l’état colloïdal. Parmi ces métaux, mes recherches portent en particulier sur l’or, le magnésium et le cuivre. Le magnésium se trouve déjà sous forme de chlorure de magnésium en vente dans les pharmacies ou dans les magasins Bio, et le dissoudre dans l’eau distillée est une action à portée de tous. Cependant, le boire c’est autre chose, car il est amer. Il est difficile d’apprécier le goût. Une technique consiste à mettre au froid pour atténuer le goût amer sans pour autant qu’il disparaisse complètement.

Toujours est-il que se procurer des électrodes en magnésium est possible chez mon partenaire http://www.pulsar.li/fr depuis peu. Vous pouvez ainsi essayer le goût sans le chlore. Personnellement, je n’ai pas essayé, puisque j’attends mes électrodes pour voir la différence. Je compte approfondir l’électrolyse du magnésium tout comme j’ai fait avec l’argent. J’ai déjà commencé à parler des bienfaits et des méfaits du chlorure de magnésium ou du magnésium en général, mais c’est un axe de recherche tout aussi intéressant que l’argent colloïdal, que je vais mener dans les mois à venir.

A part les électrodes de Magnésium, vous pouvez également vous procurer des électrodes en Étain, Nickel, Cuivre, Zinc, Or, Platine et bien sûr Argent.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Stérilisation des eaux par les métaux (méthode physique) (III)

20 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : CM : Témoignage sur le chlorure de magnésium

17 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Résultats du neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal

Je vous remercie pour votre participation au neuvième sondage que j’ai proposé sur le site. Ce sondage expose les métaux utilisés à l’état colloïdal. Bien évidemment, le métal qui vient en première position est l’argent avec 16 réponses sur 40 (ce qui fait 40% des réponses), 13 personnes ont répondu rien prendre, ce qui fait 32,5%. Seulement 10% prennent du cuivre, et 7,5% de l’or, 2,5% du zinc, 2,5% du magnésium, 2,5% nickel-colbat et enfin une personne qui a exprimé le désir d’en prendre.

Utilisez-vous des métaux à l'état colloïdal?

PS :
Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des sondages.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Nobel Metals and Biological Systems

13 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal

Je vous présente le neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal, il s’agit de connaître si vous utilisez d’autres métaux à l’état colloïdal pour vous soigner. Dans le cas des métaux, j’ai entamé depuis peu des recherches et notamment dans les écrits au début du XXème siècle et j’ai déjà quelques idées, mais tant que je n’ai pas testé sur moi-même, j’aime autant m’abstenir à apporter un quelconque témoignage.

Je sais par ailleurs que parmi vous, certaines personnes utilisent d’autres métaux à l’état colloïdal, notamment l’or ou le cuivre et donc, si vous pouvez prendre un peu de temps pour répondre le plus sincèrement possible, je publierai les résultats dans deux mois. Ces informations seront consultables par tous. Je vous remercie d’avance !

PS :

Pour les résultats, merci de voir l’article Résultats.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Actions thérapeutiques de certains métaux connus au début du 20ème siècle

30 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Qui était Corentin Louis Kervran ?

Si vous faites un tour sur Wikipedia, vous aurez certainement une explication approfondie de son histoire et de ses œuvres. Cependant, ce qui m’intéresse ici n’est pas tant tout ce qu’il a accompli dans sa vie mais la théorie qu’il a cherchée à faire accepter par la communauté scientifique. Étant scientifique et travaillant dans le corps de l’état en tant que tel, cet homme est un des alchimistes des temps modernes, alchimiste, car contrairement à ces confrères chimistes et biochimistes, pour qui, « La chimie et la biochimie sont fondées sur le principe de la conservation des atomes lors des réactions chimiques, dixit Wikipedia« . Depuis les années 30, quelques chercheurs dont lui affirmaient ou affirment avoir montré, à travers diverses expérimentations qui se confirmeraient mutuellement, que certains processus biologiques font apparaître « une transmutation« .

Nous savons déjà que certains corps simples et radioactifs dont le radium se transmutent en atome de plomb stable après avoir perdu leur radioactivité. Cette opération alchimique naturelle se réalise en deux périodes d’à peu près 1500 années ou plus ! C’est une modification intime de la matière, au niveau du noyau (de l’atome) donnant naissance à un nouveau corps. Une autre façon artificielle à produire des transmutations dans les métaux lourds est à l’aide des accélérateurs de particules, nécessitant une énergie considérable pour vaincre les forces de cohésion nucléaire (énergie liant entre eux les composants du noyau).

A l’inverse, l’énergie nucléaire est récupérée, à l’aide d’une infime quantité de matière, que l’on appelle l’énergie nucléaire de fission dans les centrales nucléaires pour produire de l’électricité ou tuer des millions de gens, pour rappel,  les premiers à avoir utilisé cette énergie pour tuer étant les américains sur les japonais.

Ce que Kervan avança comme hypothèse, c’est que dans la nature, il existe des transmutations au niveau biologique nécessitant très peu d’énergie, contrairement à l’énergie nucléaire de fission. Ces transmutations étaient compatibles avec la vie de part l’énergie faible nécessaire à les produire. Il émit l’hypothèse de transmutation de la silice en calcaire selon la formule :

1 atome de silicium dont le noyau contient 14 protons + 1 atome de carbone dont le noyau contient 6 protons donne un atome de calcium dont le noyau contient 20 protons.

Les principales « transmutations à basse énergie » concernant les métaux, résultat de nombreuses observations et expériences non seulement de C.-Louis Kervan mais de nombreux chercheurs sont :

  • SILICE + CARBONE = CALCIUM
  • SILICE + 4 LITHIUM = FER
  • SILICE + 5 LITHIUM = CUIVRE
  • SODIUM + OXYGÈNE = POTASSIUM
  • MAGNÉSIUM + LITHIUM = PHOSPHORE
  • MAGNÉSIUM + OXYGÈNE = CALCIUM
  • POTASSIUM + HYDROGÈNE = CALCIUM

Cette liste n’est pas exhaustive, la connaissance des lois de transmutation à basse énergie rend apparemment complexe l’utilisation des métaux pour la santé, un métal pouvant être apporté à l’organisme par l’intermédiaire d’un autre. Les transmutations permettent de comprendre pourquoi, en cas de fracture, la calcification sera améliorée par la prise d’eau dynamisée au magnésium*.

Si cette transmutation que je ne connais pas, s’avère être une théorie (observée par l’expérimentation)  valable dans le cas des êtres vivants, alors  elle pourrait expliquer bien des choses. Malheureusement, comme partout et comme toujours, les mêmes érudits qui ont voulu faire taire Galilée peuvent également agir de même. Sachant que les techniques de dissuasion ont grandement amélioré. Notamment par exemple, à la fin de mes études, les bourses de thèses n’étaient octroyées qu’aux meilleurs (selon la notation académique en vigueur) et les sujets n’étaient financés que par les industriels, certains sujets fondamentaux (type CNRS ou facultés) pouvaient être choisis mais au regard d’un financement et des moyens pauvres, ils étaient les moins prisés, une technique communément utilisée pour orienter une société.

Quand les industriels vous demandent de chercher, c’est pour un retour sur investissement, ce que je trouve tout à fait normal. Leur objectif est de gagner des parts de marchés, non de faire avancer la science. Mais si le financement n’est octroyé qu’aux domaines qui rapportent, d’autres domaines qui nécessitent davantage de recherche pour confirmer ou infirmer une théorie ne doivent pas être laissés pour compte. En tant que citoyen, je suis prêt à payer de ma poche pour financer de tels projets (CNRS ou autre). C’est ainsi que la recherche s’appauvrit, et c’est la où je rejoins les dires du médecin R. O. Becker, « la science devient notre ennemie alors qu’elle devrait être notre amie ».

*Tiré en partie du livre de Georges Faure


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Métaux et corps simples suite

11 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Métaux et corps simples

Je vais écrire deux articles sur les métaux et les corps simples, dont celui ci le premier, parlera de généralités et le second, apportera leur raison d’être. Ces informations sont tirées du livre de Georges Faure qui s’intitule « Les métaux pour votre santé ».

L’or, métal noble et roi des métaux, est connu depuis la plus haute antiquité puisque, 6000 ans avant Jésus-Christ, les Chaldéens l’utilisaient déjà pour soigner. C’est ainsi que ce beau métal doré, brillant comme le soleil, très lourd mais se laissant facilement étirer en de fines plaques, fut largement utilisé pour la confection d’instruments pour le culte, d’habits de lumière, de bijoux sacrés.

Pour les Chaldéens, il était évident que les planètes communiquent leur pouvoir aux métaux, l’or étant naturellement en liaison avec le soleil. Pour les Egyptiens, ce même métal était symbole d’immortalité. Les Incas, ainsi que de nombreuses autres civilisations antiques, ont de même utilisé l’or pour sa beauté, sa chaleur, son rayonnement et pour symboliser et susciter une spiritualité élevée.

Les temps ont changé, aujourd’hui, l’or est davantage prisé par les banques centrales, le FMI et les financiers pour sa rareté et inaltérabilité, c’est ainsi que ce métal si lumineux qui nécessite tant d’efforts pour être extrait de la terre dans laquelle il est enfoui, est concentré en de lourds lingots que l’on s’empresse d’emprisonner dans l’obscurité des caves en béton armé des coffres de ces même institutions, et ce afin de le retirer de la vue et surtout de la convoitise des gens.

A l’origine, symbole de richesse spirituelle et de protection, il était largement étalé afin d’occuper la plus grande surface possible et de rayonner au maximum. Devenu symbole de richesse et de puissance matérielle. Il est concentré, entassé, enfermé dans l’obscurité, ne recevant que rarement une blafarde lumière artificielle.

De même que le fer, lorsque l’homme découvrit le fer, tombant du ciel puisque provenant de météorites, celui-ci eut tout naturellement un caractère sacré. Il représentait la force, la conquête de la terre par l’homme grâce aux outils qu’il permettait de fabriquer. Mais ce fer permettait également la fabrication d’armes, et donc de tuer, d’asservir d’autres personnes plus faibles.

L’usage que fait une civilisation des métaux permet de connaître son degré d’évolution spirituelle et matérielle. Notre civilisation connaît la plupart des métaux, sait extraire, les purifier, les associer pour obtenir divers alliages permettant d’obtenir d’autres métaux plus légers, plus résistants …Cette haute technicité permet la construction de tours d’habitations ou de bureaux pour entasser les humains, d’aller de plus en plus vite, de conquérir l’espace et même, de créer des cerveaux électroniques de plus en plus performantes grâce aux métaux semi-conducteurs.

Nous constatons que l’or,  le fer et les autres métaux peuvent permettre une évolution dans deux directions diamétralement opposées : la première, positive, par un usage respectueux et pacifique du métal, qui conduit vers une spiritualité; la deuxième, négative, qui conduit à la domination, la destruction, la matérialité.

Ainsi les chaldéens attribuaient à l’or des propriétés thérapeutiques, dans le cas de tuberculose pulmonaire, puisque la planète correspondante était le soleil dont on connait l’action sur les bronches. Aucune base scientifiques leur avait permis de les déduire, mais de l’observation, du jugement en fonction des similitudes : le soleil est doré, l’or également, donc leurs vibrations s’harmonisent, entrent en résonance. si le soleil est bon pour les bronches, l’or doit l’être également.

Spiritualité, médecine, alchimie et science font alors bon ménage et l’on ne peut concevoir l’un sans l’autre : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

A l’opposé des chaldéens sont les groupes privés et organisés à la tête des plus grandes institutions financières telles, la FED, le FMI*, la banque mondiale, la banque d’Angleterre, la BCE et j’en passe, qui eux sont les alchimistes modernes qui ont opté pour l’autre direction, celle qui apporte la destruction, le vol organisé, le malheur et tout ceci uniquement pour acquérir plus de pouvoir et d’écraser telle une main de fer dans un gant de velours des populations entières, des pays et des continents, de semer des guerres partout dans le monde, afin d’asservir les manants. Comment font-ils ?

Rien de plus simple que de s’approprier la fabrique de la monnaie, d’amasser les métaux nobles et d’imposer la monnaie de singe, c’est-à-dire le papier et l’encre. De faire passer des lois avec leurs complices de politiques afin d’imposer à la population de l’utiliser. C’est ainsi, que l’on use de force sans lever d’armées tout en créant un monde dans lequel, le bon sens disparait au profit d’un semblant d’espoir, qui n’est que chimère et désolation, ne créant que misère, pauvreté, dépendance et aliénation.

Nier une évidence parce que nos connaissances scientifiques ne permettent pas de l’expliquer n’est plus le fait que de faux scientifiques, hélas, encore nombreux et influents, qui ne cherchent qu’un profit personnel et une notoriété bien éphémère !

« Primum non nocere »

A suivre …

* Si vous croyez que le patron du FMI va sauver la France en 2012, prenez le temps de lire et de comprendre comment fonctionne cette institution et laissez la raison vous guider et non les émotions, les sentiments, voire l’instinct. Si on me donnait un tel poste avec le salaire qui va bien, je le refuserai et pour cause ! Je ne dis pas que les autres prétendants feront mieux, je pense que le vote blanc est pour le moment le meilleur choix, en ce qui me concerne.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Colloïdes électriques (procédé Bredig)

17 mars 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Généralités, Métaux Colloïdaux Étiquettes :

Protégé : MC : Colloïdes chimiques en 1914

16 mars 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Métaux à l’état colloïdal ou métaux colloïdaux

Je vais désormais ajouter une nouvelle catégorie aux articles que je vais écrire. Cette catégorie porte sur les métaux colloïdaux ou à l’état de colloïdes. Il s’agit comme pour l’argent de rechercher les bienfaits et les risques liés à un métal donné, bien évidemment, cette tâche me parait complexe, puisque on s’invente pas spécialiste. Mais il faut bien démarrer quelque part et donc comme pour l’argent colloïdal, je pose la première pierre avec cet article, jusqu’où, j’irai ? Je n’en sais rien. A quel point cela sera utile ? L’avenir nous le dira.

Pour des raisons pratiques et afin que les lecteurs s’y retrouvent, je vais préfixer les articles sur les colloïdes des métaux par les deux lettres MC. Si un article porte davantage sur un métal précis tel que le cuivre, alors les deux lettres seront CC pour cuivre colloïdal. Enfin, ces articles seront référencés dans une page autre que la page sur l’argent colloïdal.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.