Archive

Posts Tagged ‘guérison’

La baguette en argent (The Body Electric) N° 7

Dans cet article, je parle de la guérison de la jambe droite de John.

Je surveillai John avec anxiété au cours des deux premiers jours. Si un problème devait se produire comme je supposais, cela aurait du se produire les premiers jours. Le troisième jour, il mangeait bien, et le courant  électrique commençait à tomber, indiquant une plus grande résistance à la surface de la plaie. Je conclus qu’il était temps de changer le pansement. Nous avons été ravis de voir que l’argent ne s’était pas corrodé et la plaie était magnifique. Soigneusement j’ai pris un échantillon de la culture bactérienne et appliqué un nouveau pansement d’argent en nylon.

Le lendemain matin, Sharon Chapin, un technicien expérimental de laboratoire qui avait pris une part active dans nos recherches, m’a montré les cultures bactériennes. le nombre de bactéries avait chuté de façon spectaculaire. Je suis allé faire part de la bonne nouvelle à John et changer en même temps son pansement, j’ai réalisé que je pouvais lui apprendre à faire ses propres pansements quotidiens à cause de mon emploi de temps surchargé et du fait qu’il avait plein de temps disponible, d’autant plus qu’il devait être le plus intéressé à faire le meilleur des pansements pour sa jambe.

C’était génial de pouvoir apprendre à un trappeur de rats musqués, qui avait abandonné l’école à seize ans, comment faire des pansements médicaux à l’état expérimental. Il apprenait vite et au bout d’un jour, il apprit à changer lui-même les pansements et également mesurer le courant électrique. À la fin de la semaine, le travail qu’il avait accompli était bien meilleur que celui que j’aurais pu faire, puisque nos cultures bactériennes étaient stériles, les cinq types avaient été tués.

La guérison des tissus mous, appelés « tissu de granulation », se répandaient et couvraient l’os et au bout de deux semaines, toute la base de la plaie était recouverte, cette même base qui avait été plus de huit pouces carrés d’os primaires était couverte de ce tissu rose. La peau commençait à pousser tout autour, du coup nous n’avions pas besoin de procéder à une quelconque greffe, alors qu’au départ nous l’avions envisagé.

J’ai décidé de prendre une radiographie pour voir combien d’os il avait perdu, je pouvais à peine le croire. Il y avait clairement une certaine croissance des os! Nous avions travaillé par un trou dans le plâtre, alors je n’avais aucune idée si la fracture était encore en vrac ou pas. Sans en parler à John pour éviter de lui saper tout espoir dans le cas où j’avais tort, j’ai enlevé le plâtre, tâté la jambe, et constaté que les différents morceaux avaient une certaine adhérence. John regardait, et quand j’ai fini d’examiner sa jambe, il souleva sa jambe en l’air triomphalement. Sa jambe tenait toute droite contre la gravité. Il avait un sourire aussi large qu’une autoroute à huit voies. « Je pensais que vous avez dit l’os n’aurait pas encore poussé, Docteur! »

Je n’avais jamais autant apprécié avoir eu tort, mais j’ai averti John de ne pas trop s’exciter jusqu’à ce que nous soyons sûrs de ces bonnes nouvelles. J’ai replâtré sa jambe et poursuivi le traitement encore un mois, jusqu’à ce que la peau soit entièrement cicatrisée. D’ici là, les rayons X montraient suffisamment de réparation pour justifier qu’on lui mette un plâtre pour marcher. John quitta l’hôpital avec des béquilles et promit de ne pas courir dans les marais jusqu’à ce que je lui ai dit que tout allait bien. Il ne revint pas avant deux mois. De retour à l’hôpital, Le plâtre était en lambeaux, et il marchait sans béquilles en souriant à tout le monde. les derniers rayons X confirmaient que la guérison était presque complète, et John retourna dans ses bois.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Nouveau témoignage de ma belle mère sur l’argent ionique (colloïdal)

Bon, je vous ai déjà parlé de ma belle mère Le cas de ma belle mère et guérison avec l’argent colloïdal et comment elle a adopté l’argent colloïdal sans hésitation suite à sa guérison au mois de novembre dernier.

Eh bien, je suis son fournisseur officiel, je lui avais préparé 5 litres pour sa consommation personnelle et en presque deux mois, elle a consommé trois litres. De visite chez elle, elle me dit que depuis qu’elle prend de l’argent colloïdal, elle n’a plus de souci, dès qu’elle sent un petit rhume, elle en prend et plus rien. Cela fait maintenant 4 mois qu’elle a découvert l’argent colloïdal et son efficacité et elle en est ravie.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Cas de gastro guéri avec l’argent colloïdal

Bon voilà après un bon réveillon de Noël, il y a un membre de notre famille qui est tombé un peu malade, cette nuit à deux reprises de manière très rapprochée direction là où même les rois sont bien obligés d’aller (quelque soit votre rang social BCBG ou pauvre, vous y avez droit) avec des maux de ventre. J’ai été réveillé dans la nuit pour venir au secours avec notre solution (argent colloïdal). C’est vrai que nous avons jamais pensé à guérir des maux de ventre assez aigus quand même (ça tournicote et ça fait mal), bref, je donne un tiers d’un petit verre et on répète cela 5 fois avec chaque prise espacée d’une heure ou deux, devinez quoi, cet après midi à l’heure que j’écris plus rien, plus aucune sollicitation du trône du roi et plus de maux de ventre.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Témoignages, Traitements Étiquettes : , ,

Mon cas guéri avec de l’argent colloïdal (suite et fin)

La semaine dernière je vous avais parlé de mon cas, aujourd’hui, tout ceci est du passé d’autant plus que j’ai repris la piscine aujourd’hui même. Au sujet de mes mycoses aucune nouvelle. Bon j’admets que tout ceci n’est pas bon signe pour Madame la Ministre, si tout le monde se met à se soigner les petits bobos ou « gripettes » avec de l’argent colloïdal, où va l’industrie pharmaceutique française ? Comment écouler les 95 millions de doses de vaccin achetées ? Bon, ceci est une autre histoire, nous n’allons pas nous étaler la dessus, toujours est-il que l’argent colloïdal a des qualités surprenantes. Dans quelques jours, cela fera 3 mois que ma famille et moi utilisons l’argent colloïdal, à la fin de l’hiver on pourra tirer les premières conclusions et comme j’ai déjà évoqué dans un des premiers messages, j’attends avec impatience l’arrivée du printemps avec son lot de rhume des foins et compagnie pour enfin tester le produit en situation réelle en ce qui me concerne.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Témoignages, Traitements Étiquettes : ,

Bibliographie sur l’argent colloïdal

  1. The use of colloids in health and disease écrit par Dr Searle en 1919-1920
  2. Experiments on the Germicidal Action of Colloidal Silver – The Lancet, Vol 184, Iss 4763, Page 1359 écrit par Dr W.J. Simpson
  3. A case of Puerperal Septicaemia Successfully Treated with Intravenous Injections of Collosol Argentum – The Lancet 1918 Feb 16 Page 258 écrit par Dr Sanderson-Wells
  4. The Bactericidal Action of Collosols of Silver and Mercury – British Medical Journal, 16 january 1915 écrit par Marshall, CR. etKilloh, G.B.
  5. Electric Metallic Colloids and their Therapeutical Applications – The Lancet 13 january 1912 écrit par Dr Duhamel B.G.
  6. Collidal Silver in Spesis Journal of the American Association of Obstetricians and Gynecologists, Jan. 1916 Page 136-141 écrit par Brown G., van Amber
  7. The Effects of Ions in Colloidal Systems, Michaelis, L. (Williams & Williams Co. Baltimore, MD, 1925)
  8. Practical Colloid Chemistry, Ostwald, W. (Methuen & Co. Ltd. London, UK, 1926)
  9. Effects of the Intravenous Injection of Colloidal Silver upon the Hemapoetic System in Dogs, Journal of experimental Medecine, 53, Page 413-419, 1931 par Shouse, Samuel S. et Whipple, George H.
  10. Chemistry’s Miraculous Colloids, Rockfeller Center Weekly, Reader’s Digest, march 1936 par Kenneth Andrews
  11. Antibacterial Efficacy of a Colloidal Silver, Surgical Forum (17), 1966 Page 76-78 écrit pas Margraf H., et al.
  12. Water Treatement, fourth edition CRC Press Page 38 1971 écrit par G.V. James
  13. Orally-Administred Silver Sulfadiazine: Chemotherapy and Toxicology in CF-1 Mice…, chemotherapy (21), Page 302-310, 1975. Inc New York, 1988 par M.S. Wysor
  14. Electrically Generates Silver Ions: Quantitative Effects on Bacterial and Mammalian Cells, Antimicrobial Agents and Chemotherapy, Feb 1976, Page 357-358 écrit par R.O. Becker, et al.
  15. Antifungal Properties of Electrically Generated Metallic Ions, Antimicrobial Agents and Chemotherapy, November 1976, Page 856-860 écrit par R.O. Becker, et al.
  16. Noble Metals and Biological Systems par Dr Robert Brooks
  17. Electochemical Ag+ for Preservative Use, Applied and Environmental Microbiology december 1992 recherche effectuée à l’Université de Rome par Simonetti et al.
  18. Inactivation of Enveloped Viruses by a Silver-Thiosulfate Complex, Metal-based Drugs, 1 (5-6), Page 511, 1994 par Oka et al.
  19. The micro silver bullet un livre écrit par Dr Farber publié en 1995
  20. Multiple Parameters for the Comprehensive Evaluation of the Susceptibility of Escherichia Coli to the Silver Ion, Bio metals par Guojing Zhao et S. Edward Stevens Jr
  21. Silver the Healthy Metal, The silver Institute Newsletter, 31 december 1999
  22. Reduction of Viral Load in AIDS Patients with Intravenous Mild Silver Protein, Clinical Practice of Alternative Medecine, 2(1), Page 48-53, Spring of 2001
  23. Une Arme Secrète Contre la Maladie : L’Argent colloïdal de Franck Goldman
  24. De la thérapeutique colloïdale en pathologie comparée et de l’utilisation d’un complexe colloïdal or et argent de Jacques. Stroumza
  25. Un cas de guérison d’une endocardite compliquée de péricardite traitée par l’argent colloïdal électrolytique, par le Dr Alphonse Guérin
  26. De l’Emploi de l’argent colloïdal dans l’infection puerpérale, par le Dr Theuveny
  27. Contribution à l’étude du traitement des septicémies chirurgicales par l’argent colloïdal, par M. Paul Delbet
  28. Le Traitement abortif des phlegmons péri-amygdaliens par l’injection ein situe d’argent colloïdal de Antoine Giorgi
  29. L’Infection puerpérale et la fourbure de parturition de la jument : Prophylaxie et traitement par l’oxygène naissant et l’argent colloïdal associés en injections intra-veineuses de Yves Goueffon
  30. L’Influence de l’argent colloïdal sur les éléments reproducteurs et sur le développement de l’Arbacia pustulosa de Jan Belehrádek
  31. Traité De Pharmacie Chimique de P. Lebeau Et G. Courtois (Auteur) sur l’argent et sels d’argent et leurs proriétés et usages
  32. Mechanism of reactions on colloidal microelectrodes and size quantization effects (Springer Berlin / Heidelberg) d’Arnim Henglein, Hahn-Meitner-Institut Berlin Bereich Strahlenchemie, D-1000 Berlin 39, FRG
  33. Colloidal Silver: The Safest and Most Powerful Medicine on Earth for the Price of Water (Paperback) Mark Metcalf 2002
  34. Plaies et cicatrisations (Broché) de Luc Teot (Auteur), Sylvie Meaume (Auteur), Olivier Dereure (Auteur)
  35. etc.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Cas de démangeaisons guéries par l’argent colloïdal

Nous avons réussi à traiter un cas de démangeaison sur une partie du corps en 3 jours, dès les premières sensations de démangeaison intenses, nous avons imbibé un coton d’argent colloïdal et l’avons appliqué sur la partie de la peau pour une durée allant de quelques heures à une demi-journée, et ce procédé, nous l’avons renouvelé jusqu’à ce que les démangeaisons disparaissent. Je dois avouer qu’au départ, nous étions sceptiques, mais avec la patience et une application périodique sans se laisser décourager, on est parvenu à arrêter les démangeaisons.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Le cas de ma belle mère et guérison avec l’argent colloïdal

Je vous avais promis de parler du cas de ma belle mère, en effet, lors des vacances de Toussaint, nous arrivons chez mes beaux parents et ma belle mère est enrhumée, elle était bien prise avec écoulement des yeux, du nez et un peu de toux grasse.
Le soir même, je lui donne un verre d’A.C. et le lendemain matin de nouveau un verre, à midi un autre et le soir encore un verre, entre temps, je passe à la pharmacie pour acheter un flacon à « spray » vide pour le nez. Je mets de l’A.C. dans le flacon pour qu’elle puisse en mettre dans le nez, je mets également une ou deux gouttes dans ses yeux et grâce à du coton imbibé de la solution A.C. elle nettoie ses yeux.
Devinez quoi 24 heures après, elle retrouve la forme, bon on va peut-être mettre ce cas aussi sur l’effet placebo comme dirait un de mes collègues.
Dans tous les cas, elle est convaincue du bien fait de la solution. L’autre jour, alors que je lui parle de choses et d’autres, elle me rappelle qu’elle nettoie ses yeux avec lorsqu’elle a les yeux qui coulent et cela lui fait du bien.

Transmettre l’article à un(e) ami(e)


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Témoignages, Traitements Étiquettes : ,