Archive

Posts Tagged ‘sel de table’

La stabilité et la conservation de l’argent colloïdal suite

Dans un article publié fin de l’année dernière intitulé La stabilité et la conservation de l’argent colloïdal, j’avais abordé quelques passages du livre de Frank Goldman sur la stabilité de la solution d’argent colloïdal et sa conservation. Or, depuis je me suis documenté sur internet et par curiosité pour vérifier les dires de Monsieur Goldman, il y a un peu plus d’un mois, lors de la rédaction de l’article ci-contre  Pourquoi utiliser une bouteille en verre teinté pour stocker son argent colloïdal, en fin d’article, j’avais reporté avoir mis un petit bocal en verre transparent avec un peu d’argent ionique (de ma propre fabrication) exposé à la lumière du jour.

Exposé depuis lors plein sud (6 semaines dont deux bonnes semaines de soleil), ce petit bocal contenant de l’argent ionique à 8 ppm n’a pas changé d’aspect tout en restant toujours aussi transparent qu’avant, ce qui m’amène à émettre l’hypothèse que si la solution ionique est stable et pour une concentration aux alentours de 10 ppm. Mettre la solution d’argent colloïdal ou ionique dans un verre transparent ne craint rien.

Pour confirmer ses dires, je suis tombé sur un article de ce site http://health2us.com/faq.htm (hélas, la documentation sur l’argent colloïdal est assez maigre) qui affirme que seules les solutions peu stables devront être mises en bouteille teintée. De toutes les façons, j’ai remarqué que les solutions peu stables même embouteillés dans des verres teintés deviennent jaunâtres.

Maintenant, l’idéal serait de faire une analyse avant et après pour connaître la composition de la solution, n’ayant pas l’outillage, cela reste une hypothèse empirique, mais assez valide quand même. En fait, j’ai également laissé plusieurs autres bocaux transparents avec de l’argent ionique. Un autre qui est resté intact au niveau de la couleur et un troisième dont la couleur est devenue comme celui avec le sel de table que j’avais introduit (voir un de mes articles à ce sujet), plus tard, je me suis rendu compte que c’était le même bocal avec un peu de résidu de sel qui était resté dedans malgré son lavage, ce qui vient confirmer la chose suivante : toujours rincer à l’eau distillée tout matériel avant ou après son utilisation.      

Bon, je vais procéder à d’autres expériences de ce type avec l’arrivée du beau temps dès ce printemps pour confirmer ou infirmer les résultats obtenus en hiver. Un de mes amis qui est spécialiste de la physique quantique m’a informé que la libération d’électrons (comme évoqué dans l’article Pourquoi utiliser une bouteille en verre teinté pour stocker son argent colloïdal) n’est pas systématique même en présence de rayons ultraviolets, mais possibles.

Je pense que mettre de l’argent sous forme ionique ou colloïdal à des concentrations faibles (De 5 à 20 ppm) dans des verres transparents ne doit pas poser de problèmes. Bien évidemment, cela reste mon avis personnel, une analyse chimique voire physique au niveau des particules devrait valider mes propos ou plutôt les démentir.

Donc à suivre …


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Comment vérifier la présence d’ions d’argent (Ag+) dans une solution d’argent ionique ou colloïdal?

Pour savoir si une solution est d’argent ionique, il suffit d’ajouter des ions de chlorure Cl- dans celle-ci. Les ions de chlorure peuvent provenir avec la dissolution du sel de table dans l’eau.

Le sel de table est le chlorure de sodium (NaCl). Si des ions d’argent (Ag+) sont présents dans la solution, les ions de chlorure (Cl-) combineront avec les ions d’argent pour créer un composé d’argent ou un sel d’argent (AgCl). L’aspect de ce sel d’argent est blanc laiteux. Pour former un nuage qui est visible, il faudrait une concentration suffisante d’ions argent présents dans la solution, typiquement d’environ 10 ppm ou au-dessus. Dans ce cas ci, il suffit de verser un peu de la solution d’argent ionique dans un verre clair. Ajouter quelques grains de sel de table et observer.

Comme le sel se dissout, un nuage blanc se forme dans la solution. Si on ajoute d’avantage de sel, le nuage blanc deviendra plus dense jusqu’à ce que tous les ions d’argent se soient combinés avec les ions de chlorure disponible, nous sommes alors en présence d’une solution saturée. Si il n’y a pas d’ions d’argent présents dans la solution, alors aucun nuage blanc se formera.

Ce test simple permet de vérifier les produits commerciaux. D’ailleurs, il est important de vérifier sur les étiquettes, la teneur en ions d’argent et en colloïdes d’argent. Si le produit commercial affiche une concentration d’ions d’argent, cette vérification pourra apporter la preuve. Dans le cas où le produit commercial affiche une forte concentration de colloïdes d’argent. Ce test ne sera pas valable, puisque les particules d’argent ne se combinent pas avec les ions (Cl-).   


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.