Archive

Archive for the ‘Métaux Colloïdaux’ Category

CM : Politique préventive du cancer par Pierre Delbet

Je viens d’acquérir le livre de Pierre Delbet « Politique préventive du cancer » réédité par Sciences Libres, le prix avec les frais de port est à peu près 30 euros. Je vais écrire toute une série d’articles suite à mes lectures.

Ci-dessous, je cite l’avertissement de l’éditeur « La Vie Claire » donné en 1963 . Que ce soit les livres de Robert O. Becker ou Lakhovsky et maintenant Pierre Delbet, le même avertissement revient, nous ne nous rendons pas compte à quel point, nous sommes manipulés nous sommes en 1984 de Georges Orwell. Je me souviens encore lycéen, avoir lu ce livre me faisant la réflexion que cela n’était qu’une imagination fantaisiste, mais aujourd’hui, je persiste à dire qu’en occident, plus qu’en orient, les masses sont complètement manipulées avec une façade démocratique pour faire jolie.

Il est tout à fait naturel que de résister à l’idée de se croire manipulé, car le propre de l’homme est d’aspirer à la liberté, comme disait Benjamin Franklin, « Là ou est la liberté, là est mon pays » or je crois qu’aujourd’hui, nous n’avons plus de pays car la liberté de penser, d’agir, de protester, de rechercher le bonheur s’amenuise à grand pas. Notre propre souveraineté en tant qu’individu disparaît. Au lieu de chérir notre liberté, seul bonheur accessible par tout homme, nous la délaissons au profit d’une sécurité « Sociale », « Politique », « Economique » et « Monétaire » imposée par nos semblables qui se croient au-dessus de nous.

Ceux qui peuvent renoncer à la liberté individuelle au profit d’un peu de sécurité temporaire ne méritent ni la liberté, ni la sécurité. 

Benjamin Franklin

Tant que le comportement du public sera dominé par la peur, la paresse et la facilité, l’Etat providence contrôlera et régira notre vie et ce dans tous les domaines, la liberté ne sera qu’une idée et on s’en éloignera de plus en plus et la servitude deviendra la norme dans l’esprit des masses !

Je cite,

Depuis que la première édition de ce livre* a vu le jour, vingt années se sont écoulées. Est-ce à dire que les enseignements qu’il apporte soient dépassés ? Justement point, et ceci pour deux raisons :

La première est qu’il renferme non des hypothèses de travail, mais des faits scientifiques, des faits reposant sur l’observation minutieuse, recoupés chaque fois par d’autres méthodes, pour écarter tout risque d’erreur ou de fausse interprétation.

La seconde est plus importante encore. Si lorsque ce livre a été publié, le monde savant et notamment le corps médical** en avait fait son profit, si, partant des faits apportés par Delbet, on avait essayé d’aller plus loin sur le chemin de la prévention du cancer, l’oeuvre de ce savant serait maintenant dépassé. Mais il n’en a rien été. Ce livre s’est heurté, à l’époque, à un véritable barrage; de violentes cabales se sont élevées pour empêcher sa diffusion; toute la Médecine officielle de l’époque s’est dressée contre l’auteur, en l’accusant de poursuivre des buts commerciaux***, de façon à rendre son oeuvre suspecte …

En réalité, Delbet a eu le sort de tous les grands précurseurs, de tous ceux dont l’oeuvre bouleverse à ce point les connaissances admises qu’elle oblige les Pontifes à réviser leur enseignement et à proclamer le contraire de ce qu’ils prétendaient jusque là.

Admettre la théorie de Delbet sur la cytophylaxie, c’eût été renoncer, notamment, au dogme sacro-saint de la vaccination, c’eût été permettre la guérison facile de la poliomyélite, du croup, de la fièvre aphteuse, c’eût été compromettre le lancement de la pénicilline et des antibiotiques … 

Fin de citation

*1944, Denoël, éditeur

** Le domaine monétaire et économique a ses Pontifes et sa cabale également

*** Pour permettre l’application de sa méthode, le Professeur Delbet a crée un médicament qu’il a appelé « Delbiase ». [Sic] De toutes les façons, c’est la technique qui consiste à discréditer quelqu’un, moi-même qui ne suis ni professeur, ni médecin, ni même un homme libre a eu droit à un coup en dessous de la ceinture comme celui-ci par un des abonnés très récemment, me traitant de commerçant vil.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Magnésium

Protégé : MC : Stérilisation des eaux par les métaux (méthode physique) (IV)

25 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux, nickel, Or

Protégé : MC : Nobel Metals and Biological Systems (l’or dans la médecine) suite & fin

24 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux, Or

Protégé : MC : Bronchite capillaire chez une petite fille de 19 mois

15 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux

Protégé : MC : Un cas de rhumatisme blennorrhagique traité par l’Electrargol. (Joseph Targhetta, de Nice.)

15 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux

Protégé : MC : Fièvre typhoïde et métaux colloïdaux suite & fin

14 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux

Protégé : MC : Électrolyse du magnésium

12 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Magnésium, Métaux Colloïdaux Étiquettes :

Protégé : MC : Nano-particules, nano-matériaux et nano-technologie

3 novembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : MC : Les bienfaits du zinc

30 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Zinc

Protégé : MC : Électrolyse avec du zinc

27 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux, Zinc

MC : Nous vous assistons dans la réalisation d’appareils pour fabriquer des solutions colloïdales

Je viens de créer une page « Assistance« .

Afin de vous assister dans la réalisation de votre générateur ionique/colloïdal, notre équipe (moi-même fondateur du site et Frédéric, électronicien avec vingt ans d’expérience) sont à votre disposition. Un générateur ionique/colloïdal basé sur la méthode LVDC (Low Voltage Direct Current, voir le livret « Comment débuter avec l’argent ionique/colloïdal pour plus de détails) permet de réaliser une électrolyse en produisant des ions et des particules (colloïdes).

Avec votre générateur, vous pouvez fabriquer des ions d’argent et des particules d’argent (muni d’électrodes d’argent). Vous pouvez également réaliser avec des électrodes de magnésium, zinc, cuivre et d’autres métaux des solutions colloïdales. Afin d’évaluer les bienfaits des métaux à l’état colloïdal, parcourez le site.

Notre équipe apporte son expertise dans la réalisation de générateurs. Vous avez envie de vous lancer dans la fabrication de votre appareil selon vos goûts. Alors, vous serez bien encadrés par ces deux experts.

J’ai laissé un formulaire de contact sur la page qui vous permet de nous faire part de votre projet et vous recevrez un devis.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Fièvre typhoïde et métaux colloïdaux

25 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Or

Protégé : MC : L’action des métaux colloïdaux en tant que catalyseurs

11 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux

MC : Propriétés du métal roi : l’or

Un des livres que j’ai lu et que je relis de temps en temps est celui de René Sédillot, historien et journaliste, qui a écrit entres autres, « L’Histoire morale et immorale de la monnaie » et je vais dans cet article me baser sur son livre pour nous présenter les propriétés du métal or. Bien évidemment, vous avez une multitude de sites sur internet qui vous parleront des propriétés de l’or sous toutes ses coutures, mais, je me sens obligé de l’aborder ici, puisque l’or comme l’argent est un métal qui est utilisé en médecine, quoique moins souvent que l’argent métal, en joaillerie et comme monnaie. A la différence de l’argent métal, la quasi-totalité de l’extraction de l’or est actuellement stockée sous une forme ou une autre, alors que l’argent est utilisé énormément, l’or l’est davantage thésaurisé. Bien sûr, ce qui suit a été écrit plus pour montrer les raisons pour lesquelles depuis les temps les plus reculés, les hommes ont été fascinés par ce métal.

Je cite,

Que l’or soit un métal lourd et brillant, ce n’est pas une raison suffisante pour en faire un produit singulier. Sa densité (19,5), sa masse atomique (196,967), son point de fusion (1064 degrés), au-delà duquel il émet des vapeurs violettes, son point d’ébullition (2960 degrés), la forme cubique de ses cristaux comme ceux du diamant, du fer, du plomb, du cuivre ou de l’argent, le fait que l’enveloppe extérieure de l’atome d’or compte un seul électron et que son avant-dernière enveloppe compte dix-huit électrons – comme pour le cuivre et l’argent, le fait que l’on recense soixante-dix-neuf protons pour le noyau de cet atome, contre quatre-vingt-deux pour le noyau de l’atome de plomb, n’explique pas le miracle de l’or.

Les qualités concrètes et pratiques du métal jaune sont assez étonnantes, sans non plus suffire à justifier sa vocation. Lingot, il se laisse tronçonner, modeler, marteler à froid. réduit à l’état de feuille, il peut ne pas dépasser une épaisseur d’un quinzième de micron, soit la quinzième partie d’un millième de millimètre ([sic] pour rappel, l’épaisseur d’une feuille de papier est à peu près 0,1 mm), et il laisse alors filtrer une lumière verte. Avec une once d’or, soit un peu plus de 31 grammes, on peut recouvrir une surface de 30 mètres carrés. Fil, l’or s’étire sur des longueurs incroyables : cette même once de métal s’allongerait sur 90 kilomètres, ou enroberait un fil de cuivre sur 1800 kilomètres – la distance de Paris à Athènes.

L’or a aussi le mérite d’être résistant. Sa limite d’élasticité est de 4 kilos par millimètre carré, sa charge de rupture atteint 13 kilos au millimètre carré. Il est bon conducteur d’électricité. Il est bon isolant de la chaleur ou du froid : la pellicule d’or la plus menue isolera les instruments de mesure d’une fusée spatiale de l’effroyable chaleur dégagée par les moteurs. Mais après ? Mais encore ?Les chimistes retiennent que l’or est quasiment inaltérable. Dans l’air, à toute température, il garde le même éclat. Dans l’eau, et même dans l’eau salée, il peut séjourner durant des siècles sans rien perdre de ses qualités : quand le chasseur de trésors Kip Wagner retirera du fond de la mer, au large de la Floride, la précieuse cargaison d’une flotte espagnole engloutie deux cents cinquante ans plus tôt, il retrouvera l’or aussi brillant que s’il sortait de chez le bijoutier.

Aucun acide n’agit sur l’or. Il faut un mélange d’acide chlorhydrique et d’acide azotique pour le dissoudre; les vertus de ce mélange paraîtront si royales que les chimistes le dénommeront « eau régale ».

Fin de citation

Sans parler que l’or est la monnaie par excellence, mais je compte en parler dans la partie monétaire des raisons de ce fait.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Métaux Colloïdaux, Or

Protégé : MC : Nobel Metals and Biological Systems (l’or dans la médecine) suite

4 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux, Or

Protégé : AC : Facteur de conversion entre μs/cm2 et PPM

3 octobre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Propriété universelle et intemporelle du métal Or

Dans un récent article, j’ai affirmé que le métal Or a été, est et restera une monnaie. Quoique l’or a certaines propriétés utilisées dans le domaine médical que j’ai rapportées et je vais continuer à faire. La nature ou pour certains, dieu, a donné aux hommes l’or dans un but bien précis, celui de maintenir la paix, la stabilité et enfin la prospérité.

Pour comprendre ce que dit ci-dessous  l’investisseur Harry Schultz, je vous invite à vous plonger dans les livres d’histoire et lire l’histoire de John Law et puis des assignats pendant la révolution française. Ce qui nous arrive à tous et à toutes est identique à ce qui s’est produit à ces époques et d’autres, à la différence qu’en terme de déflagration, elle sera d’une puissance inégalée, car un seul pays ne sera pas impacté, mais le monde entier, de L’ouest à l’est. Aujourd’hui, nous vivons une situation personnelle et mondiale du type « sauve qui peut ».

J’ai décidé d’étayer l’aspect monétaire dans ce blog comme sur http://www.argentexnihilo.org, tout simplement parce que les métaux or et argent n’ont pas uniquement des propriétés médicinales pour le corps, mais ces métaux ont également des propriétés médicinales pour l’esprit, la pensée, la société, les foules et surtout et avant tout la Démocratie. Je signalerai ces articles par un M (monétaire).

Ce que vous apprendrez au sujet de ces métaux sont à peine enseignés dans les universités, les grandes écoles de commerce ou d’économie. Pendant les deux premières années de fac (quoique discutable) ou de classes préparatoires, c’est du bachotage, c’est comme la première année de médecine, du simple bourrage de crâne, on ne vous demande pas de réfléchir ou de penser ou de philosopher, on vous prépare à des concours. Une fois que vous rentrez dans une école, on vous apprend (dans le domaine de l’économie) ensuite les techniques de marketing, commerce, économie de « marché », finance, optimisation etc.

Tout au long des études, vous n’avez pas le temps ou très peu de réfléchir, de cogiter, de confronter les penseurs, on déroule le rouleau compresseur et on fabrique des ouvriers spécialisés avec des étiquettes «cadre sup », « cadre moyen » etc., lorsqu’on commence à déchanter vers la quarantaine, c’est alors qu’on commence à prendre du recul pour peu que l’on soit décidé et que l’on trouve le temps. On se met à lire des libres penseurs et avec le temps, on découvre le monde autrement …

Alors qu’a-t-il à nous annoncer cet investisseur Harry Schultz que d’autres ne l’ont pas fait et pourquoi il faut prêter attention ?

Je cite

L’or est le pivot essentiel pour nos libertés individuelles (pas du groupe ou de la nation). L’or appartient au système monétaire comme un facteur déterminant. Nous retournerons à l’étalon d’or. J’avais l’habitude de compromettre en évoquant qu’un standard simili-or serait une version modifiée de Breton Woods, et c’est peut-être ainsi que cela évoluera. Mais à mon avis, nous devons nous battre pour un étalon-or pur, la forme ancienne ([sic] d’avant 1914), parce que cela a fonctionné ! Et pas seulement pour des raisons fiscales ! Cela oblige les nations à limiter leurs dettes, les dépenses et les régimes socialistes*, ces limitations formaient de bonnes habitudes de comportement, et ces habitudes déteignaient sur tout le monde. Les gens étaient plus honnêtes, moraux, décents, naturellement, parce que le système était honnête et moral.

Aujourd’hui nous avons les causes et effets inverses : aucune limite à ce que les gouvernements peuvent faire, contrôler, dicter; pas de limite sur la dette publique, le bien-être ou des régimes socialistes*. il n’y a pas de « gouverneur » qui dirige l’État. Cette habitude a déteint sur le public, les obligeant à s’endetter, perdre le respect pour le système et la moralité. L’effet apporte plus de divorces, de la fraude, la criminalité, les naissances illégitimes, des foyers brisés.

Lorsque la monnaie d’un pays perd sa base / de couverture, il n’existe aucune norme pour tout comportement. La monnaie fixe une norme qui se propage dans tous les domaines de l’activité humaine. S’il n’y a aucune couverture du papier-monnaie, il n’y aura pas de morale.

C’est pourquoi la monnaie basée sur l’or a si bien fonctionné et pourquoi les États-Unis l’ont quitté très lentement (à partir de 1913) pour se diriger vers la monnaie de papier sans aucune couverture. Avant, le $ était couvert par l’or à 100%. Mais lentement, comme on tranche un saucisson , cette couverture a été abandonnée par étapes successives, et aujourd’hui, il n’y a plus rien. Les effets de cette cause sont tout autour de nous.

Fin de citation

Les dires de cet investisseur résument parfaitement les conclusions auxquelles je suis arrivé après quatre années de lectures et de réflexions. Je dirai, l’origine des maux dans nos sociétés, vies privées, écoles, entreprises, etc. que chacun ressent est synthétisée ci-dessus.

On ne peut pas dissocier une société libre envisagée comme au siècle des lumières d’une monnaie basée (à 100%) sur l’or. Le métal or est un élément indispensable pour maintenir des institutions libres dans un pays, sans celui-ci, nous assisterons aux effets cités ci-dessous lentement, mais sûrement :

  1. La corruption du processus démocratique et la déliquescence des institutions;
  2. La concentration de la richesse entre les mains de quelques personnes;
  3. L’érosion de l’épargne et de la retraite de la classe moyenne;
  4. La perte de l’emploi par la classe moyenne et un chômage massif;
  5. L’effondrement de notre système économique qui apporte beaucoup de dur labeur et de souffrances;
  6. Un soulèvement social et un gouvernement de plus en plus contesté;
  7. Un changement dans la forme du gouvernement tendant vers une tyrannie;
  8. Perte de nos libertés en tant que citoyen.
  9. Et j’en passe …

* les régimes socialistes sont comme l’URSS, un État centralisé et non le PS (parti socialiste).


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Généralités, Or

MC : L’état d’euphorie dû au magnésium ionique expliqué

Suite à mon interrogation sur l’état d’euphorie (MC : Témoignage d’une abonnée sur le magnésium ionique) après une cure effectuée au magnésium par une lectrice. Cette même personne a eu la gentillesse de me transmettre un courrier pour expliquer plus en détail ce sentiment de bien-être. Je vous remercie Liliane pour ces explications, ci-dessous son courrier.

Je cite,

Cher Monsieur,

Je reviens vers vous concernant l’effet du magnésium et le sentiment « euphorique » dont j’ai fais mention dans mon commentaire.

Il est difficile d’expliquer un ressenti et peut-être me suis-je mal expliquée. Il ne s’agit d’une « euphorie » dans laquelle on voit tout en rose et où l’on est déconnecté de la réalité. Par exemple, lorsqu’on est adolescent et qu’on tombe amoureux.

Ce que j’ai voulu dire, c’est que j’ai ressenti un allégement des soucis quotidiens. Dans certains cas de déprime ou de fatigue, les choses les plus simples paraissent difficiles, tout parait insurmontable. C’est exactement l’effet inverse. En faisant cette cure, la première chose que j’ai pu constater c’est la disparition de ma fatigue. Partant de là, les choses deviennent tout de suite plus faciles, la vie semble plus légère. Bien entendu, les soucis et les ennuis demeurent mais il est plus facile d’y faire face. En un mot, on se sent plus de « coeur à l’ouvrage ».

J’espère avoir pu éclaircir ce point. Bien entendu, si vous voulez d’autres renseignements, n’hésitez pas à me contacter.

Je vous souhaite une bonne journée.

Cordialement.

Liliane.

Fin de citation

Pour ce qui est de retrouver la forme et d’apaiser la fatigue, j’ai déjà lu dans certains articles. Ce qui serait éventuellement intéressant, c’est de savoir si des lecteurs me confirmeront l’aspect purgatif, laxatif et diurétique du magnésium que j’ai également lu dans des revues médicales.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

MC : Témoignage d’une abonnée sur le magnésium ionique

Je viens de recevoir un témoignage d’une abonnée fort intéressant. Ci-dessous, don courrier. Dans son courrier, elle aimerait entrer en contact avec des lecteurs qui ont l’appareil de Marcel Violet.

Je cite,

Bonjour,

Concernant le magnésium, je le produis avec l’appareil Marcel Violet, qui ressemble (mais beaucoup plus cher) au générateur de Pulsar : le courant électrique passe à travers l’électrode de magnésium.

Je peux vous affirmer que le magnésium n’a plus aucune amertume et qu’on a l’impression de boire un simple verre d’eau. Par contre, mais je ne sais si c’est juste une illusion de ma part, j’ai la nette impression que l’effet du produit est beaucoup plus net qu’avec la poudre dissoute dans l’eau. Je viens de terminer une cure et c’est la première fois que je ressens une impression de bien-être, quasiment d’euphorie. Effet qui est d’ailleurs reporté dans le livre sur le chlorure de magnésium de M. F Muller.

Si un lecteur a l’appareil Violet, j’aimerais qu’il me contacte pour qu’on puisse échanger nos impressions.

Merci, Monsieur, de nous faire profiter de vos recherches si généreusement.

Liliane

Fin de citation

Chère madame,

Je vous remercie pour ce témoignage fort intéressant concernant le goût. Pour ce qui est de l’état d’euphorie, je ne peux pas tout à fait saisir la portée, mais  c’est un axe de recherche auquel je vais consacrer un peu de temps. Je vous remercie également pour vos encouragements !

Cordialement,


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

MC : Électrodes en vente chez http://www.pulsar.li/fr

Depuis peu, je commence à me documenter sur les métaux à l’état colloïdal. Parmi ces métaux, mes recherches portent en particulier sur l’or, le magnésium et le cuivre. Le magnésium se trouve déjà sous forme de chlorure de magnésium en vente dans les pharmacies ou dans les magasins Bio, et le dissoudre dans l’eau distillée est une action à portée de tous. Cependant, le boire c’est autre chose, car il est amer. Il est difficile d’apprécier le goût. Une technique consiste à mettre au froid pour atténuer le goût amer sans pour autant qu’il disparaisse complètement.

Toujours est-il que se procurer des électrodes en magnésium est possible chez mon partenaire http://www.pulsar.li/fr depuis peu. Vous pouvez ainsi essayer le goût sans le chlore. Personnellement, je n’ai pas essayé, puisque j’attends mes électrodes pour voir la différence. Je compte approfondir l’électrolyse du magnésium tout comme j’ai fait avec l’argent. J’ai déjà commencé à parler des bienfaits et des méfaits du chlorure de magnésium ou du magnésium en général, mais c’est un axe de recherche tout aussi intéressant que l’argent colloïdal, que je vais mener dans les mois à venir.

A part les électrodes de Magnésium, vous pouvez également vous procurer des électrodes en Étain, Nickel, Cuivre, Zinc, Or, Platine et bien sûr Argent.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : Stérilisation des eaux par les métaux (méthode physique) (III)

20 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

CM : Témoignage sur le chlorure de magnésium

Je viens de recevoir un courrier d’un abonné qui apporte un témoignage intéressant sur le chlorure de magnésium, ci-dessous, don courrier.

Je cite,

Bonsoir,

Je prends des comprimés de Delbiase depuis plusieurs années (10 ans). Je fais tous les ans 2 ou 3 cures de 45 jours environs suivi d’une cure de jus d’herbe d’orge et d’huile de Haarlem. J’ai constaté après la cure de Magnésium les effets suivants :

  1. Combat la fatigue, (légèrement euphorisant)
  2. Coupe un rhume si on le prend dès son apparition.
  3. Régule le transit (légèrement laxatif)

Merci pour vos articles toujours prudents et modérés.

Bien cordialement,

Ali,

Fin de citation,

Merci Ali pour ce témoignage. Merci internet !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : MC : L’action de l’ion magnésium sur les verrues par le Dr. Iribarne 1908

9 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : CM : Chlorure de magnésium et son action sur le tube digestif

8 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : CM : Le chlorure de magnésium et Châtel-Guyon (III), l’intestin, le foie etc.

4 septembre 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : MC : La toxicité de l’or (Au)

29 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux, Or

Protégé : MC : Nobel Metals and Biological Systems (l’or dans la médecine)

27 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Or

Protégé : CM : Témoignage sur le chlorure de magnésium

17 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Résultats du neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal

Je vous remercie pour votre participation au neuvième sondage que j’ai proposé sur le site. Ce sondage expose les métaux utilisés à l’état colloïdal. Bien évidemment, le métal qui vient en première position est l’argent avec 16 réponses sur 40 (ce qui fait 40% des réponses), 13 personnes ont répondu rien prendre, ce qui fait 32,5%. Seulement 10% prennent du cuivre, et 7,5% de l’or, 2,5% du zinc, 2,5% du magnésium, 2,5% nickel-colbat et enfin une personne qui a exprimé le désir d’en prendre.

Utilisez-vous des métaux à l'état colloïdal?

PS :
Pour plus de détails, rendez-vous sur la page des sondages.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : CM : Le chlorure de magnésium et Châtel-Guyon (II)

1 août 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux

Protégé : MC : Stérilisation des eaux par les métaux (L’Union Pharmaceutique 15 janvier 1931) (II)

31 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Catégories :Métaux Colloïdaux Étiquettes : , ,

MC : Stérilisation des eaux par les métaux (L’Union Pharmaceutique 15 janvier 1931)

Il y a trop de données qui crèvent les yeux au sujet des métaux et surtout de l’argent. Je me sens obligé de faire une petite digression ici que vous comprendrez j’espère !

Il ne faut pas faire un amalgame entre une économie libérale* et le « Corporatisme » qui est contraire du « Capitalisme ». Une économie libérale  (Capitalisme dont la nature est basée sur de la concurrence) est une économie basée avant tout sur une monnaie saine (lire http://www.argentexnihilo.org) et des institutions qui protègent le commerce, la liberté et empêchent le Corporatisme (où il n’y a pas de concurrences possibles). A l’inverse, le Corporatisme ou groupements d’intérêts puissants et influents figent une société et la rende inefficace, où un comité central dicte les lois et les mœurs (exemple de la commission européenne des républiques socialistes d’Europe, dont la France).

Concrètement, comment cela se passe ? Dans une société libre, si je « merde » avec un produit, je fais faillite et je disparais et quelqu’un d’autre avec une idée meilleure vient remplir le vide que j’ai laissé. C’est le public qui décide si un produit est efficace ou non, ce n’est pas imposé par le comité central. Si le public trouve qu’effectivement l’argent ionique/colloïdal est efficace, cette industrie va fleurir, si par contre, le public voit de plus en plus qu’il y a des effets secondaires et que le produit est néfaste, alors cette industrie va péricliter. Autrement dit, il ne faut pas 15 ans pour découvrir que le « Mediator » est néfaste, mais beaucoup moins de temps. C’est ce que l’on appelle le marché libre, mais pour que cela fonctionne, il faut que les institutions démocratiques ne soient pas corrompues, or une façon très facile de les corrompre, c’est d’abuser d’une « monnaie de singe** », c’est ainsi que les politiciens peuvent dépenser sans se soucier et acheter des votes à coup de RMI et RSA, du moins sur le court terme, par court terme , j’entends une trentaine, voire une quarantaine d’années quand-même, avant que le peuple prenne conscience qu’il est floué (surtout par les effets ressentis à cause de l’inflation, voire de l’hyperinflation).

Dans une société « corporatiste » telle que la France, le marché n’est pas libre, un comité central dicte les lois, ainsi trois gros se partagent le gâteau du marché des télécoms GSM, Bouygue, Orange, SFR et si un quatrième veut se faire une place comme Free, il faut raquer, on dit que le marché est figé. Or, dans une telle société corporatiste, le plus ennuyeux est qu’il ne peut jamais y avoir de faillite, ou si vous voulez banqueroute, rappelez vous Crédit Lyonnais des années 90. Au mieux, dans une telle société, on trouvera toujours 15 milliards pour financer la dette Grecque, en réalité les banques françaises (voyez le corporatisme, jusqu’où ça va), mais on continuera à sabrer 11000 instituteurs, professeurs et autres par an. vous vous êtes jamais  dit que tout ceci ne tourne pas rond ? Eh bien si, cela dépend de votre angle d’attaque.

Tout ceci pour dire que comme pour le corps humain, si les mauvaises cellules ne meurent pas, alors le corps est gangréné et si les mauvaises entreprises privées et publiques (mal gérées et inefficaces) ne tombent pas, alors la société sera gangrénée et perdra son âme, sa vitalité. Dans un marché libre, le bactéricide, c’est justement que des faillites se produisent pour évacuer les mauvais investissements afin que les plus efficaces et les meilleurs fassent surfaces, sinon, c’est la mort pour tous. Donc, perte de liberté pour tous !!! c’est aussi simple que cela, niveau CM2 (mes enfants comprennent ce principe) !!!

Si vous comprenez la comparaison entre un corps malade et une économie malade, alors vous avez compris l’état de la France. Un comité central (rappelez-vous URSS, il n’y a pas si longtemps) ne cherche que renforcer le corporatisme et par là, l’inefficacité. Je pense que vous comprenez, ce que le public recherche, c’est un produit qui fonctionne et qu’il soit efficace. Au même titre qu’il faille stériliser les eaux (dont je vais évoquer en détail dans les prochains articles) avec un germicide efficace, le corporatisme qui est le germe devra être stérilisé par un retour vers l’économie de marché, c’est-à-dire, laisser le public décider si un produit est efficace ou néfaste. En somme, instaurez une monnaie saine, laissez la concurrence refleurir et enfin que les mauvaises cellules meurent.

Alors pourquoi tout ceci, quel rapport avec l’union pharmaceutique du 15 janvier 1931? Après cette digression, je vais exposer dans les prochains articles, la puissance de l’argent métal dans la stérilisation des eaux sans les porter à l’ébullition. Pour ceux ou celles qui sont pressés, vous avez le lien ici même.

*Il faut comprendre la philosophie de pensée plus que rentrer dans la technicité. Si vous avez du mal avec ces concepts, c’est tout à fait normal, il faudra du temps pour saisir leur portée et peut-être beaucoup de désillusions !

** Sortez vos bouquins d’histoire de France et lisez celle de John Law, très instructif !

PS : vidéo à regarder sur les dégâts d’un état (en France) corporatiste où la non concurrence est de facto et où les petits sont laminés à cause de l’utilisation d’une monnaie de singe : http://www.dailymotion.com/video/xk2q9u_victimes-de-la-politique-financiariste-des-sarkozy-stes-et-des-sociaux-liberaux_news#from=embediframe.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Métaux Colloïdaux

Protégé : CM : Le chlorure de magnésium et Châtel-Guyon

17 juillet 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Le Magnésium (MG)

Récemment, dans un courrier qu’un abonné m’a envoyé et dans lequel, il m’a posé une question sur le facteur de conversion concernant les ions d’argent (voir l’article AC : Question d’un abonné sur le facteur de conversion des ions Ag+ …), cette même personne a fait mention du chlorure de magnésium., Voir son courrier ci-dessous :

Bonjour,

Dans un autre registre des produits inconnus par le plus grand nombre figure le chlorure de magnésium, bon pour les bobos de tous les jours et pour les autres aussi. Comme vous semblez particulièrement sensible à la possibilité de tourner bleu, c’est une piste que vous pourriez envisager. Personnellement, je me fournis dans une coopérative agricole, 25 euros le sac de 25 kilos, au lieu d’une pharmacie, 5 euros les 20 grammes …

Au plaisir,

Pierre

Merci Pierre pour cette information que j’avais déjà repérée. Hélas, c’est peut-être un défaut ou une qualité, je ne supporte plus lancer un sujet sans avoir pris le temps de l’examiner par moi-même ou alors chercher à l’étayer un minimum, c’est pour cela que je n’en ai pas parlé. Mais je profite de l’occasion pour aborder un des nombreux sujets que je souhaite aborder, si du moins le temps me le permet, et c’est notamment le magnésium.

D’après le livre de George Faure, dont j’ai tiré quelques extraits dans certains de mes articles.

Je cite,

Le Magnésium est un métal blanc d’argent donnant un cation bivalent Mg++. Il serait très répandu à la surface de la Terre puisque, sous forme de carbonate double de magnésium et de calcium. Il forme des montagnes entières, telles les Dolomites.

Dans l’organisme humain, il est le second cation intracellulaire. en dehors de l’os, réserve naturelle du magnésium qui en stocke 50%, le magnésium se trouve plus particulièrement concentré dans les muscles (25%), le foie, le système nerveux, les reins, les organes génitaux et le cerveau. A ce niveau, la substance grise et la moelle sont plus riches que la substance blanche.

Le magnésium est très étroitement lié au calcium dont il assure la fixation. Les théories de transmutations (voir l’article MC : Qui était Corentin Louis Kervran ?) à basse énergie de Kervran permettent de mieux comprendre les liens existant entre ces deux métaux puisqu’ils sont capables de se transmuter, le magnésium ayant une grande affinité pour l’oxygène pouvant donner naissance à du calcium.

Ce métal dont le rôle biologique est primordial, semble jouer un très grand rôle dans la protection contre le cancer puisque celui-ci est absent des régions où la concentration en magnésium est très importante dans l’eau. L’emploi systématique et à outrance des engrais empêche les plantes de fixer le magnésium risquant d’entraîner des carences de ce métal très graves.

Actions Biologiques principales : fixation de calcium; activation de nombreuses enzymes; production et maintenance de l’A.D.N. et de l’A.R.N.; synthèse de nombreux acides aminés; essentiel à la fécondation; nécessaire à une contraction musculaire normale.

Symptômes de carence : Hyperémotivité anxieuse; tremblements, céphalées, insomnies; crampes, crise tétanique; crampes d’estomac; battements irréguliers du cœur; tendance au cancer.

Fin de citation

J’espère que ces quelques lignes permettront aux lecteurs d’entamer leur propre recherche* si ce n’est pas encore fait. Je vais tenter une électrolyse du magnésium dans un avenir proche et reporterai mes expériences.

*J’essaie volontairement de mettre en gras tous les verbes ou mots du type « sembler, paraître, peut-être etc. » pour montrer au lecteur de ne pas prendre comme argent comptant ce qu’écrirait même le Pape, voire Dieu en personne ! N’oublions jamais, un président n’est pas au-dessus de la loi, mais c’est un homme comme nous tous et dirai-je encore plus dangereux, car il a une position délicate !!! L’état providence, il faudrait le bannir et que chacun reprenne ses responsabilités de citoyen !!! Nos libertés sont en danger !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Métaux Colloïdaux Étiquettes : , ,

MC : Nobel Metals and Biological Systems (Histoire de la découverte de l’or)

Le livre Nobel Metals and Biological Systems est écrit par le Dr. R. Brooks aidé de plein d’autres universitaires. Dans ce livre, il rappelle l’histoire de l’or que je rapporte ci-dessous, mon attention est de commencer à aborder les bienfaits de l’or, et je vais profiter de ce livre comme plein d’autres pour exposer mes découvertes, mais avant tout, rappelons comme il se doit selon les historiens, pourquoi l’être humain a été amené à découvrir ce métal noble.

L’or et l’argent sont connus et utilisés depuis les âges les plus reculés. Les anciens avaient une attirance pour ces métaux en partie à cause du fait qu’ils soient « internissables » et donc convenables pour les ornements, la joaillerie et les pièces de monnaie. Les hommes de l’âge de pierre utilisaient des ornements ou des bijoux en or et trouvaient que ce métal était tellement malléable qu’ils pouvaient le marteler pour obtenir des feuilles très fines, de même qu’ils pouvaient le fondre aisément.

A l’époque de l’âge d’or de l’Asie mineur (4000 ans avant J.C.), de même que l’Inde et les populations des Balkans, l’or était activement recherché. Plus tard, vinrent les Égyptiens qui utilisaient des esclaves et des prisonniers pour extraire de l’or des mines de Nubie, étant les seules sources dans l’antiquité et servirent pour imposer la puissance des Pharaons, pour qui, l’or était le symbole de l’immortalité. D’ailleurs, ce n’est pas étonnant que ces puissants monarques furent ensevelis avec des ornements et bijoux en or afin de maintenir leur vie perpétuelle même dans l’au delà.

A cette époque, les objets en or contenaient un mélange de cuivre, argent, zinc, plomb etc., aux alentours de 700 avant J.C. l’art de raffinage avait progressé afin de permettre aux souverains de Lydie (Asie de l’Ouest) de garantir le poids en or et la pureté de la monnaie frappée. Ainsi, l’or devint synonyme de richesse, de pureté et d’immortalité. C’est d’ailleurs toujours surprenant que les êtres humains ont toujours eu un penchant pour l’or et ce penchant restera toujours présent chez eux.

Le mythe de la « toison d’Or » (1200 ans avant J.C.) est certainement inspiré du récit de Jason et ses cohortes dépouillant des mineurs arméniens qui utilisaient une technique d’orpaillage avec des peaux de moutons qu’ils faisaient tremper dans le lit des rivières dans le but de ramasser l’or qui s’y trouvaient.

Au Moyen Âge, l’Amérique du sud devint la principale source de l’or et produisit 8 millions d’onces rien que dans les cents premières années, après la découverte par Christophe Colombe en 1492*. Entre 1700 et 1800, les mines en Amérique du sud et notamment celles de la Colombie produisirent 48 millions d’onces (1400 tonnes) en plus.

La seconde grande vague de découvertes de mines d’or eut lieu avec la ruée vers l’or en Californie et en Australie, ce qui permit de produire en 25 ans (après 1850) plus d’or que les 350 années précédentes. La troisième commença avec le développement en 1890 des réserves en plein air de l’Afrique du sud. En 1920, on trouva de l’or au Canada et ce dernier peut facilement détrôner la Russie qui est le second producteur en or après l’Afrique du sud.

* Avec l’arrivée de l’homme blanc, vinrent des périodes successives de misères et de violences et tout ceci au nom du Christ, Amen !!! Depuis, rien a réellement changé, car maintenant ce n’est plus le Christ que l’on apporte, mais la Démocratie !!!


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Catégories :Métaux Colloïdaux Étiquettes :

Protégé : MC : Nobel Metals and Biological Systems

13 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal

Je vous présente le neuvième sondage sur les métaux à l’état colloïdal, il s’agit de connaître si vous utilisez d’autres métaux à l’état colloïdal pour vous soigner. Dans le cas des métaux, j’ai entamé depuis peu des recherches et notamment dans les écrits au début du XXème siècle et j’ai déjà quelques idées, mais tant que je n’ai pas testé sur moi-même, j’aime autant m’abstenir à apporter un quelconque témoignage.

Je sais par ailleurs que parmi vous, certaines personnes utilisent d’autres métaux à l’état colloïdal, notamment l’or ou le cuivre et donc, si vous pouvez prendre un peu de temps pour répondre le plus sincèrement possible, je publierai les résultats dans deux mois. Ces informations seront consultables par tous. Je vous remercie d’avance !

PS :

Pour les résultats, merci de voir l’article Résultats.


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.

Protégé : EM : Une expérience de cheville

1 juin 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Protégé : MC : Actions thérapeutiques de certains métaux connus au début du 20ème siècle

30 mai 2011 Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

MC : Qui était Corentin Louis Kervran ?

Si vous faites un tour sur Wikipedia, vous aurez certainement une explication approfondie de son histoire et de ses œuvres. Cependant, ce qui m’intéresse ici n’est pas tant tout ce qu’il a accompli dans sa vie mais la théorie qu’il a cherchée à faire accepter par la communauté scientifique. Étant scientifique et travaillant dans le corps de l’état en tant que tel, cet homme est un des alchimistes des temps modernes, alchimiste, car contrairement à ces confrères chimistes et biochimistes, pour qui, « La chimie et la biochimie sont fondées sur le principe de la conservation des atomes lors des réactions chimiques, dixit Wikipedia« . Depuis les années 30, quelques chercheurs dont lui affirmaient ou affirment avoir montré, à travers diverses expérimentations qui se confirmeraient mutuellement, que certains processus biologiques font apparaître « une transmutation« .

Nous savons déjà que certains corps simples et radioactifs dont le radium se transmutent en atome de plomb stable après avoir perdu leur radioactivité. Cette opération alchimique naturelle se réalise en deux périodes d’à peu près 1500 années ou plus ! C’est une modification intime de la matière, au niveau du noyau (de l’atome) donnant naissance à un nouveau corps. Une autre façon artificielle à produire des transmutations dans les métaux lourds est à l’aide des accélérateurs de particules, nécessitant une énergie considérable pour vaincre les forces de cohésion nucléaire (énergie liant entre eux les composants du noyau).

A l’inverse, l’énergie nucléaire est récupérée, à l’aide d’une infime quantité de matière, que l’on appelle l’énergie nucléaire de fission dans les centrales nucléaires pour produire de l’électricité ou tuer des millions de gens, pour rappel,  les premiers à avoir utilisé cette énergie pour tuer étant les américains sur les japonais.

Ce que Kervan avança comme hypothèse, c’est que dans la nature, il existe des transmutations au niveau biologique nécessitant très peu d’énergie, contrairement à l’énergie nucléaire de fission. Ces transmutations étaient compatibles avec la vie de part l’énergie faible nécessaire à les produire. Il émit l’hypothèse de transmutation de la silice en calcaire selon la formule :

1 atome de silicium dont le noyau contient 14 protons + 1 atome de carbone dont le noyau contient 6 protons donne un atome de calcium dont le noyau contient 20 protons.

Les principales « transmutations à basse énergie » concernant les métaux, résultat de nombreuses observations et expériences non seulement de C.-Louis Kervan mais de nombreux chercheurs sont :

  • SILICE + CARBONE = CALCIUM
  • SILICE + 4 LITHIUM = FER
  • SILICE + 5 LITHIUM = CUIVRE
  • SODIUM + OXYGÈNE = POTASSIUM
  • MAGNÉSIUM + LITHIUM = PHOSPHORE
  • MAGNÉSIUM + OXYGÈNE = CALCIUM
  • POTASSIUM + HYDROGÈNE = CALCIUM

Cette liste n’est pas exhaustive, la connaissance des lois de transmutation à basse énergie rend apparemment complexe l’utilisation des métaux pour la santé, un métal pouvant être apporté à l’organisme par l’intermédiaire d’un autre. Les transmutations permettent de comprendre pourquoi, en cas de fracture, la calcification sera améliorée par la prise d’eau dynamisée au magnésium*.

Si cette transmutation que je ne connais pas, s’avère être une théorie (observée par l’expérimentation)  valable dans le cas des êtres vivants, alors  elle pourrait expliquer bien des choses. Malheureusement, comme partout et comme toujours, les mêmes érudits qui ont voulu faire taire Galilée peuvent également agir de même. Sachant que les techniques de dissuasion ont grandement amélioré. Notamment par exemple, à la fin de mes études, les bourses de thèses n’étaient octroyées qu’aux meilleurs (selon la notation académique en vigueur) et les sujets n’étaient financés que par les industriels, certains sujets fondamentaux (type CNRS ou facultés) pouvaient être choisis mais au regard d’un financement et des moyens pauvres, ils étaient les moins prisés, une technique communément utilisée pour orienter une société.

Quand les industriels vous demandent de chercher, c’est pour un retour sur investissement, ce que je trouve tout à fait normal. Leur objectif est de gagner des parts de marchés, non de faire avancer la science. Mais si le financement n’est octroyé qu’aux domaines qui rapportent, d’autres domaines qui nécessitent davantage de recherche pour confirmer ou infirmer une théorie ne doivent pas être laissés pour compte. En tant que citoyen, je suis prêt à payer de ma poche pour financer de tels projets (CNRS ou autre). C’est ainsi que la recherche s’appauvrit, et c’est la où je rejoins les dires du médecin R. O. Becker, « la science devient notre ennemie alors qu’elle devrait être notre amie ».

*Tiré en partie du livre de Georges Faure


Les vues présentées sont les miennes et peuvent évoluer sans qu’il soit nécessaire de faire une mise à jour dans l’article même. Il se pourrait que j’apporte des rectifications ou évolutions dans l’avenir dans un autre article, si de nouveaux éléments viennent contredire mes propos. Les articles présentés ne constituent en rien une invitation à suivre aveuglement.